Retour au blog

Fatigue mentale, nerveuse : quelles solutions ?

La fatigue mentale est un fléau qui touche de plus en plus d’individus : lassitude, sensation d’épuisement qui finit par se ressentir physiquement, altération de certaines de nos facultés cognitives. Notre cerveau semble tourner au ralenti, notre esprit parait engourdi. Quelles solutions, que faire contre la fatigue mentale, psychique ? La fatigue mentale affecte surtout, comme son nom l’indique, les facultés intellectuelles. Elle a aussi tendance à être durable, et à persister malgré de longues nuits de sommeil.

Qu’est ce que la fatigue mentale ? 

La fatigue mentale, nerveuse correspond à l’incapacité provisoire à atteindre ou conserver des performances cognitives optimales suite à la prolongation d’une activité mentale. On met alors plus de temps à comprendre, à lire, à réfléchir. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, elle est surtout corrélée à la durée de l’activité, et non à sa nature. Plancher sur un dossier alambiqué, réviser ses cours, rédiger un rapport, ou regarder la télévision, même combat : plus la tâche dure, plus la fatigue nerveuse s’installe. Des taches longues et redondantes comme celles accomplies dans le cadre du travail, ou les corvées au sein du domicile familial peuvent conduire à cette fatigue psychique.

Quels sont les signes d’une fatigue mentale et nerveuse ?

Plusieurs manifestations de la fatigue mentale peuvent vous mettre la puce à l’oreille : troubles alimentaires, du sommeil et de la concentration, sensibilité émotionnelle exacerbée, sensation de se trainer, d’être apathique. Ces symptômes sont autant de sonnettes d’alarme qui doivent vous faire réagir.

  • Problèmes de sommeil.
  • Lassitude dès le réveil, une absence d’entrain au saut du lit.
  • Des difficultés de concentration, l’impression d’être limité intellectuellement.
  • Sensation d’être léthargique, amorphe.
  • Stress latent ou une hypersensibilité : vous pouvez fondre en larmes à la moindre contrariété.
  • Fatigue physique persistante malgré vos 7h de sommeil.
  • Baisse de l’appétit.

Pourquoi se sent-on fatigué mentalement ?

La fatigue mentale également connue sous la dénomination de fatigue nerveuse se définit par son intensité et sa pérennité. Surcharge de travail, charge mentale, problèmes conjugaux, manque de reconnaissance au travail… Les causes de la fatigue mentale sont multiples et variées. On observe une prévalence des cas de fatigue mentale chez les mères de famille avec de enfants à bas âge.

Les confinements successifs, et les restrictions sont également des facteurs aggravants de la fatigue nerveuse. En effet, le fait de cumuler le télétravail, la prise en charge des enfants, l’impossibilité d’évacuer le stress, de se ressourcer en mettant le cap sur des horizons lointains fragilise l’équilibre mental. La pandémie de Covid-19 peut favoriser détériorer la santé mentale et amplifier la fatigue morale et mentale en raison de l’état de stress diffus dans lequel nous vivons. La fatigue mentale est également un signe que nous avons franchi nos propres limites et sommes à saturation. Elle se fait également ressentir lorsque nous nous consacrons plus que de raison à certaines taches nécessitant réflexion, mémorisation et concentration.

Quelles sont les répercussions de la fatigue mentale sur notre cerveau ?

Quand une tâche mobilisant des aptitudes mentales, intellectuelles se prolonge, la fatigue mentale peut émerger et se traduire par une altération de l’activité du cerveau. Ainsi, le cortex préfrontal, véritable “tour de contrôle” ralentit son activité. Cela se manifeste par des difficultés de concentration, à se focaliser sur une tache. On a lors l’impression d’être vite découragé, de ne pas avoir le moindre entrain, la moindre motivation et d’être inefficace. Notre faculté à retenir les informations liées à nos objectifs et à oublier celles qui ne sont pas pertinentes pour la tâche exécutée, nommée “filtrage attentionnel”, se dégrade alors avec la fatigue mentale.

Ce phénomène s’aggrave avec que les multiples sollicitations dans notre environnement. Notre attention se fait happer par un bruit, une nuisance et l’effort pour se remettre à la tâche en cours contribue à la fatigue mentale. Enfin, la réduction de l’activité cérébrale localisée au niveau du cortex préfrontal engendre des difficultés à prendre de bonnes décisions éclairées et avec discernement. Après de longues périodes d’activité mentale, nous sommes en effet plus impulsifs dans nos choix. Nous optons alors pour des bénéfices à courts termes plutôt que sur le moyen et long terme.

Quelles solutions contre la fatigue mentale ? 

Se débarrasser de la fatigue mentale n’est pas chose aisée. Cela nécessite des efforts et des changements d’habitudes. La première étape passe par la prise de conscience de son état d’épuisement. En effet, de nombreuses personnes sont dans le déni et refusent d’admettre cette fatigue nerveuse, psychique parfois interprétée comme un signe de faiblesse. Le sport, les techniques de relaxation, l’autohypnose, la sophrologie, une alimentation saine et équilibrée vous aideront, tout comme le recours à des compléments alimentaires comme les compléments Lavilab.

Apprendre à déléguer contre la fatigue mentale

Déléguer c’est apprendre à se libérer de fardeaux trop lourds pour nos épaules qui nous épuisent mentalement. Il faut apprendre à accorder sa confiance à ses proches ou à ses collègues pour alléger son esprit. On leur confie des responsabilité en les laissant prendre les choses en main sans superviser, sans encadrer et vouer une obsession au contrôle et à l’examen minutieux. Ne mettez pas trop d’affect dans vos taches et ne vous attribuez pas la paternité de tout ce que vous faites. Rappelez-vous que vous n’êtes pas irremplaçable, ni le seul maitre à bord.

S’en remettre à des compléments alimentaires adaptés pour lutter contre la fatigue mentale

Lavilab laboratoire spécialiste du bien être, du stress a développé 2 compléments alimentaires anti stress particulièrement efficaces en cas d’épuisement, de fatigue psychique et nerveuse. Ces compléments constituent de formidables alternatives au tout chimique et aux traitements médicamenteux qui peuvent causer accoutumance et effets secondaires.

Complément alimentaire Epuisement en cas de surmenage, d’épuisement mental 

Le complément Epuisement est conseillé par les thérapeutes en cas de fatigue intellectuelle, de difficultés de concentration, à s’atteler à des taches. Ce complément contre la fatigue mentale à l’efficacité cliniquement prouvée est adapté dans le cadre professionnel ou personnel (familial) où charge mentale et surmenage règnent en maitre. Ce complément alimentaire est également adapté dans la prévention et le traitement du burn-out.

épuisement mental solution

JE DECOUVRE CETTE SOLUTION NATURELLE CONTRE LA FATIGUE MENTALE >

Complément alimentaire Sérénité Ultra 

Adapté aux petits comme aux grands, le complément Sérénité Ultra est un allié de poids pour vous aider à sortir la tête de l’eau. Il vous aidera à gérer votre nervosité et stress, votre fatigue en cas de période de suractivité ou de tensions afin de mieux résister à la pression. Ce complément équilibrera votre humeur, car la fatigue mentale a des effets délétères sur le moral, et réduira les désagréments liés à la fatigue mentale comme l’irritabilité. Le complément idéal pour décompresser et se sentir plus épanoui en période de fatigue nerveuse.

stress complément alimentaire

JE DECOUVRE CETTE SOLUTION NATURELLE CONTRE LE RAS LE BOL, LA NERVOSITE >

Relâcher la pression et relativiser pour atténuer la fatigue mentale

La quête de la perfection, les ambitions démesurées sont des facteurs qui usent le mental. S’engager sur le chemin de la perfection expose à des risques accrus de fatigue nerveuse: le sens du détail, le décryptage, la minutie poussée à son paroxysme offrent peu de repos. Ces fixations flirtent de manière dangereuse avec l’obsession, l’addiction. Nul besoin de tout inspecter, de repousser sans cesse vos limites, acceptez vos imperfections. Cette fâcheuse tendance ou trait de caractère s’accompagne souvent d’une insatisfaction permanente. Pour ne pas tomber dans ce travers, il est primordial de se fixer des délais. On consacre alors une durée précise à une tâche, une fois le temps écoulé, on arrête de chercher la petite bête.

Se détendre mentalement

Pour vous défaire de cette fatigue mentale, ménagez vous et envisagez de vous mettre quelque temps en retrait, en vase clos. Songez à une “retraite” salutaire. Commencez par vous “sevrer” des objets sources de nuisance (téléphone, télévision) au profit du calme et de la sérénité. La technologie, l’hyper-connexion, peuvent nous submerger et saturer notre esprit. Les notifications, les sonneries détournent notre attention et nous font passer d’une tache à l’autre perturbant ainsi notre capacité de concentration. Ces flots continus d’information nous stressent, tout comme l’injonction de répondre, d’interagir. Ils instaurent de nouvelles obligations épuisantes mentalement. Pour débrancher le cerveau, il faut employer la manière radicale en se disciplinant. Il existe des applications mobiles pour réduire votre temps de connexion en vous fournissant des statistiques sur votre surconsommation pour vous sensibiliser.

Anti fatigue mentale : Réguler par l’expérimentation et le questionnement

Comment se prémunir contre la fatigue mentale alors que nous vivons, travaillons à des rythmes effrénés et que nos modes de vie nous laissent peu de répit ? En premier lieu, il faut d’abord prendre du recul sur notre fonctionnement. Cette faculté c’est la “métacognition”, qui définit la réflexion portée à ses propres processus mentaux. Lors de la journée, il est alors préconisé de s’interpeller soi-même : “Mon efficacité n’est plus optimale. J’aurais déjà du faire une pause”. Mieux piloter ses rythmes, adapter ses pauses pour rester efficace est la condition sin e qua non pour reprendre le dessus.

Plus facile à dire qu’à faire me direz vous. En effet, cette prise de conscience doit s’accompagner d’une ouverture et d’une souplesse au sein de l’entreprise. Les entreprises sont progressivement en train d’ouvrir les yeux sur ces enjeux. Elles ont compris que la productivité ne se mesurait plus uniquement au nombre d’heures passées sur son lieu de travail. Toutefois, le chemin reste encore long à parcourir pour mettre fin à la culture du présentéisme. Pour les entreprises, il s’agit donc de concevoir des espaces de travail adaptés. Il s’agit d’instaurer des rythmes qui permettent aux collaborateurs de conserver leur efficacité sur le long terme : respecter les pauses pour se ressourcer, offrir une flexibilité des horaires, des alternances présentiel/télétravail. Et pourquoi pas adopter la semaine de 4 jours dont les bénéfices ont déjà été démontrés.

Derniers articles

";
Send this to a friend