Retour au blog

Stress et vertiges

Les vertiges sont des sensations désagréable qui peuvent frapper de plein fouet les personnes stressées, fatiguées. La personne a l’impression d’avoir la tournis et se sent affaiblie, déséquilibrée, craint de tomber, de s’évanouir, de perdre connaissance. À l’origine de ces vertiges, dans la plupart des cas, un dysfonctionnement de l’oreille interne est souvent mis en cause. Toutefois, la fatigue et le stress peuvent favoriser les troubles de l’équilibre. Quand on est stressés, on se sent généralement épuisés. Une sensation de déséquilibre peut alors se manifester et causer des vertiges. En effet, les personnes anxieuses se plaignent régulièrement de multiples troubles cognitifs de la perception de l’espace, elles ressentent des impressions de flottement, et des distorsions des distances. Il faut distinguer ces vertiges passagers qui se dissipent avec du repos, des vertiges attribués à d’autres symptômes.

Le stress, une cause non négligeable des vertiges

Certains facteurs comme le stress peuvent donner une impression de chanceler, d’étourderies, de tête qui tourne, on parle alors de « faux vertiges ». Le surmenage, la pression, un épisode traumatique peuvent générer du stress et par conséquent une sensation de perdre l’équilibre. Le stress peut provoquer des palpitations, accélérer la respiration et vous donner une impression de tête qui tourne, de rotation, d’être étourdi. Ces vertiges ne sont pas directement liés à un dysfonctionnement des organes de l’équilibre. Si les vertiges persistent alors que vous n’êtes pas du tout stressés, consultez un médecin ORL qui procédera à des examens plus précis au niveau de l’audition. D’autres causes non dysfonctionnelles de l’oreille interne peuvent aussi expliquer cette sensation de perte d’équilibre :

  • Les troubles de la vue et les migraines ophtalmiques.
  • L’hypotension orthostatique.
  • Pas assez de sucre dans le sang : l’hypoglycémie.
  • La carence en fer : l’anémie.
  • Le mode de vie : fatigue, manque de sommeil.
  • Des peurs : l’agoraphobie, l’anxiété sociale, les crises d’angoisse.
  • L’hypertension artérielle.

Les vertiges dus aux troubles vestibulaires plus fréquents chez les personnes stressées ?

Au début des années 80, le physiologiste Lewis Nashner, a découvert que les entrées sensorielles étaient altérées quand l’environnement visuel changeait au cours de perturbations de l’équilibre. Il a ainsi mis en évidence l’importance de la posture dans l’évaluation des troubles vestibulaires qui sont à l’origine des vertiges. Le système vestibulaire a 3 rôles majeurs : le maintien de la posture, la coordination des mouvements des yeux et de la tête, et la perception du mouvement dans l’espace. Les émotions affectent ce système vestibulaire. Il est donc probable que les individus souffrant d’anxiété, en proie aux angoisses, agoraphobes ou dépressifs ressentent avec une plus grande sensibilité l’oscillation normale du corps et qu’ils l’interprètent comme un étourdissement. Ces réactions face au stress peuvent également diminuer le volume normal de Co2  dans l’organisme et entrainer des vertiges en raison d’une mauvaise oxygénation.

L. Yardley, professeure de psychologie à l’université de Southampton a soumis des personnes atteintes de panique et de stress social à des tests de posturographie (1). Elle démontré que ces patients de nature stressée éprouvaient des difficultés à maitriser leur posture. Depuis ces recherches, des travaux ont confirmé que les personnes anxieuses réussissaient moins bien les tests de posture. Le cerveau des personnes stressées ne serait donc pas en mesure de solutionner les conflits sensoriels. Des travaux chez l’animal appuient ces résultats.

L’équipe de Georges Chapouthier à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière a réalisé une étude chez la souris. Ces expérimentateurs consistaient a faire passer des souris sur des barres qui pivotaient afin de troubler leur équilibre et leurs postures. Ils ont observé que les souris anxieuses étaient plus perturbées que les souris “calmes”. Lorsque la barre s’immobilisait, aucune différence entre les 2 groupes était visible. Toutefois quand la barre était en mouvement, ils constataient que seules les lignées anxieuses étaient touchées par des troubles de l’équilibre et chutaient. Les vertiges des agoraphobes seraient ainsi imputables aux difficultés de maintien de l’équilibre ou de l’orientation. Cette déstabilisation dépend d’un traitement dysfonctionnel des informations sensorielles. Ex : Les personnes sensibles au mal des transports sont plus facilement désorientées par une multitude d’informations sensorielles inhabituelles. Ce problème d’adaptation à des situations sensorielles incongrues contribuerait aux malaises ressentis dans certains contextes par les agoraphobes.

Vertige, comment se manifeste-t-il ?

Il faut rappeler que le corps garde son équilibre en réceptionnant des informations provenant :

  • de la plante des pieds, des articulations et des muscles.
  • des organes situés dans l’oreille interne, comme le système vestibulaire.
  • des yeux.

Ces infos sont captées par le cervelet, positionné à l’arrière de la tête, qui distribue les ordres pour maintenir l’équilibre. La sensation de vertige se fait sentir quand ces données sont discordantes. Quand le stress n’est pas incriminé, les principales causes physiologiques des vertiges sont :

  • Le vertige positionnel : il est provoqué par des changements de position de la tête. Il s’agit du plus impressionnant, toutefois, il est de courte durée.  Il est souvent nocturne, et se déclare à chaque changement de position. Anxiogène, il s’accompagne souvent de hauts le cœur, céphalées, mais reste anodin. Il est causé par le déplacement de cristaux dans l’oreille interne. Des séances de rééducation vestibulaire avec un kiné permettent de traiter ce type de vertiges.
  • La maladie de Ménière : elle se reconnait par la survenue d’acouphène et de surdité. Elle se manifeste souvent entre 40 et 60 ans.
  • La névrite vestibulaire: il s’agit d’une atteinte virale du nerf vestibulaire.

Lutter contre le stress parfois responsable des vertiges

Il est primordial de ne pas être dans le déni de son état de stress. Référez vous à votre médecin, ou consultez un psychothérapeute pour identifier les causes de ce dernier et pour mobiliser les ressources nécessaires et amorcer les changements qui vous permettront de le mettre à mal. Exercer une activité sportive de façon constante boostera votre taux de sérotonine. Cette hormone favorisera un sommeil de qualité et donc une meilleure récupération physique et nerveuse. Moins stressés, plus détendus, vous serez ainsi moins sujets aux vertiges passagers dont les causes sont psychologiques et nerveuses. Des activités relaxantes comme la sophrologie, les exercices de respiration ou de méditation peuvent vous aider à réguler votre stress et à le maitriser quand ce dernier survient brutalement lors de crises d’angoisse. En effet le stress aigu, les crises d’angoisse sont souvent synonymes de transpiration excessive, frissons et vertiges.

Mieux gérer son stress vous préservera des symptômes inhérents aux angoisses soudaines, vous permettra de rester maitre de la situation et de ne pas vous laisser envahir par la peur qui peut vous donner des sensations de vertige. Pour vous relaxer, vous sentir sereins, vous pouvez donc compléter votre thérapie par l’usage de compléments alimentaires anti stress.

anti stress compléments

Lavilab vous propose une myriade de compléments alimentaires pour apaiser vos tensions nerveuses et vous procurer détente et bien être en cas de stress. Si vous êtes fréquemment pris de vertiges en cas d’évènements, de situations anxiogènes (prise de parole, rendez-vous, entretien, compétition sportive, examen) que tout semble vous échapper et que vous mettez à trembler, à bégayer, le complément alimentaire No Stress Flash vous sera d’une aide précieuse. A base d’extrait d’asperges et de Lactium, les effets de ce complément alimentaire ont été prouvés grâce à la réalisation d’études cliniques sérieuses. Ce complément alimentaire réduit ainsi le taux de cortisol (hormone du stress). Le complément No Stress Flash participe également au maintien de vos facultés intellectuelles et cognitives souvent altérées en cas de stress. Découvrez aussi notre cure de compléments alimentaire anti-stress “La vie sans coup de stress”.

 

(1) A randomized controlled trial of exercise therapy for dizziness and vertigo in primary care. L Yardley S BeechL ZanderT EvansJ Weinman.

(2) Anxiété et contôle de l’équilibre : D’un fait psychopathologique à la modélisation expérimentale chez la souris par Eve Lepicard Thèse de doctorat en Sciences humaines Sous la direction de Georges Chapouthier. Soutenue en 2001.

Derniers articles

";
Send this to a friend