Retour au blog

Comment éviter une digestion difficile pendant les fêtes ?

Avec les fêtes qui approchent à grands pas, les  repas copieux, sans oublier les excès de Noël, il est temps de prendre soin de notre système digestif. Découvrez nos conseils pour améliorer la digestion et passer des fêtes sereines.

Problèmes de digestion durant les fêtes : que se passe-t-il dans notre ventre ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine des désagréments digestifs pendant les fêtes.

Repas trop copieux : le système digestif est mis à mal

Pendant la période des fêtes, les repas sont souvent déséquilibrés, longs et très copieux. Ces excès alimentaires entraînent une surcharge du système digestif.  Celui-ci est ainsi mis à rude épreuve et conduit à une certaine vulnérabilité digestive. Ces écarts peuvent nuire à notre bien-être intestinal et s’accompagner de désagréments : petits maux de ventre, ballonnements, problèmes de transit, fatigue, affaiblissement du système immunitaire…

Le stress et le grignotage perturbent le transit intestinal

La Noëlophobie, ça vous parle ? Aussi appelée la natalophobie, elle correspond à la peur avant, pendant et après les fêtes. Et oui, nous connaissons tous quelqu’un qui déteste noël. Et c’est peut-être votre cas ? Si pour certains Noël rime avec joie et bonheur, pour d’autres, elle est source de stress et d’angoisse. Et pour causes, les sources de stress sont multiples :  dépenses excessives, difficultés à rassembler la famille, obligation de multiplier les soirées et les repas… 40% des Français déclarent ainsi avoir hâte que les fêtes se terminent. De même, 30% craignent de prendre du poids à cause de repas trop copieux et pour 45%, Noël est synonyme de marathon épuisant.

Ce stress peut avoir des effets délétères, particulièrement quand les chocolats et les papillotes vous font de l’œil ! Mais, pourquoi la faim devient hors de contrôle lorsque nous sommes stressés ? Pour pallier le stress, nous avons tendance à contrebalancer notre mal-être par le bien-être qu’apporte la nourriture. Et, malheureusement, nous ne sommes pas attirés par le plat de crudités ou des légumes, mais par des aliments gras et sucrés. Ces aliments gourmands entraînent la libération de sérotonine, un neurotransmetteur générant plénitude et apaisement. Ces compulsions alimentaires  perturbent le système digestif avec des problèmes de transit et peuvent conduire à la prise de poids… Elle-même à l’origine de stress. Un vrai cercle vicieux se met en place !

Une alimentation déséquilibrée appauvrie notre microbiote intestinal

La digestion est un processus complexe assuré par un grand nombre d’organes. Parmi eux, le microbiote intestinal. Il est composé d’un ensemble de micro-organismes, dont on compterait près de 160 espèces de bactéries pour 10 000 milliards de micro-organismes (1). Ces derniers jouent un rôle dans la digestion des aliments, l’assimilation des différents nutriments et dans la régulation du système immunitaire. De même, ils participent à la modulation de nos émotions et de notre humeur. Ballonnements, flatulences, transit perturbé… Ces signes peuvent être la conséquence d’un déséquilibre de la flore digestive. Plusieurs facteurs peuvent venir la perturber : le stress ou encore ce que l’on mange. En effet, les changements soudains d’alimentation aux repas de noël entraînent un déséquilibre du microbiote. De même, certains aliments riches en protéines, glucides et/ou en lipides consommés en excès vont être plus difficiles à digérer. Cela favorise une production de mauvaises bactéries. Leur fermentation bactérienne dans le côlon entraîne flatulences et ballonnements.

Les inconforts digestifs liés au manque de sommeil

Dormir suffisamment est essentiel pour être en bonne santé. La fatigue modifie notre alimentation, dérègle nos horloges internes et par conséquent favorise la prise de poids. Pourquoi ? Lorsque nous manquons de sommeil, notre organisme est affaibli. La production de ghréline, l’hormone de la faim, est augmentée a contrario de la libération de leptine, l’hormone de la satiété qui est diminuée. Conséquence ? Nous mangeons davantage. De plus, l’organisme fatigué s’économise et consomme moins de calories, on stocke ainsi plus de calories. Pour éviter de prendre 1 ou 2 kilos, il faut donc s’assurer de bonnes nuits réparatrices. Essayez de vous reposer entre les réveillons, et si besoin de vous ménager quelques siestes.

Combien bien digérer les repas de fêtes ?

Des plantes pour gérer les inconforts digestifs liés au stress pendant les fêtes de fin d’année

Certaines plantes peuvent vous aider à passer des fêtes sereines. À titre d’exemple, la grande Bardane et  l’Haritaki constituent une aide précieuse pour aider à mieux digérer.  La bardane améliore le confort digestif et la digestion des repas de noël pantagruéliques ! L’Haritaki, au nom latin Terminalia Chebula, aide à maintenir la fonction digestive et à équilibrer les niveaux de gaz digestifs. Peu connue et pourtant utilisée depuis plus de 1000 ans en médecine ayurvédique, cette plante est connue pour éliminer les déchets du système gastro-intestinal.

Des épices pour faciliter la digestion

De même, certaines épices sont elles aussi de précieux alliés pour moins de tracas dans votre ventre. Le curcuma est particulièrement efficace pour retrouver le confort digestif et stimuler la production des fluides corporels digestifs. Il soutient la fonction hépatique et biliaire. De même, il apaise les gênes ressenties au niveau du ventre. Cette épice vous aidera à passer les fêtes car elle aide à se sentir plus léger après un repas copieux.

De plus, le gingembre contribue au fonctionnement normal du tractus intestinal et au bien-être physique. Il aide à fabriquer des enzymes qui interviennent dans la digestion.

Des solutions naturelles pour éviter le stress de Noël

Nul doute que vous connaissez le Safran ! Si vous êtes de nature stressé pendant les fêtes de Noël, alors nous vous conseillons de choisir le safran… Cette plante aux pétales violettes a des vertus reconnues pour agir sur le stress, la nervosité et l’irritabilité. Elle contribue à l’équilibre émotionnel, aide à favoriser la relaxation et à maintenir une humeur positive. Elle vous aidera ainsi à gérer le stress compulsif et les grignotages associés en cette période de fêtes.

Chouchouter les bactéries qui nous veulent du bien

C’est difficile d’avoir un équilibre alimentaire pendant les fêtes. Pour vous aider à maintenir un microbiote intestinal sain, un régime équilibré et varié reste la clé. Certains aliments sont bénéfiques au microbiote intestinal comme les fruits, les légumes, les fibres et les aliments fermentés. En parallèle, à noël, consommez avec modération les plats trop gras et trop sucrés ainsi que l’excès d’alcool.

Derniers articles

";
Send this to a friend