Stress à long terme : le début de la fin ? (partie 2)

Par Ghislaine Gatta, Coach Professionnelle – Paris

Mais plutôt que de s’interroger sur les raisons légitimes qui font qu’Anakin se transforme en Dark Vador, voyons tout d’abord ce que cette mutation a comme conséquences sur le corps et la psyché :

À partir d’un certain niveau d’exposition au stress, cette réaction physiologique autrefois saine va devenir une réponse incohérente de l’organisme.

Ainsi, et de manière insidieuse, vous pourriez constater que votre état passe de « légèrement surmené »  à stressé. Puis, de manifestement stressé à anxieux, et d’anxieux à angoissé.

Que non traitée cette angoisse pourrait même générer de « drôles de manifestations ». On appelle celles-ci des T.A.G (Troubles Anxieux Généralisés) ou T.O.C. (Troubles Obsessionnels Compulsifs).

Qu’un état de stress récurrent allant souvent de pair avec un très fort sentiment de surmenage, d’impuissance et d’épuisement, la dépression et le burn out pourraient même s’inviter dans votre vie… Mais ce ne sont que de « moindres maux » comparés à ce qui vous attend si la/les cause(s) de votre mal-être ne sont pas traitée(s)…

En effet, un organisme en état de stress chronique (dis)fonctionnant comme s’il était en alerte permanente. Toute votre attention et votre énergie vont être mobilisées vers l’extérieur afin de parer à un très probable danger. CE QUI NE VOUS LAISSERA PLUS AUCUN TEMPS NI RESSOURCE SUSCEPTIBLE DE RESTAURER VOTRE CORPS…

Et sachant qu’une « simple » montée de cortisol s’attaque aux systèmes immunitaire, neuronale, et au tube digestif pour ne citer qu’eux, il n’est pas nécessaire de s’appeler Madame Irma pour prédire une dégénérescence certaine de l’organisme, et pour conclure que les hormones du stress provoquent à plus ou moins long terme un dérèglement des gènes à l’origine d’une véritable MALADIE.

C’est en « connaissance de causes », et surtout de conséquences, que j’ai choisi de rédiger ces deux articles.

J’ai fait partie de ces personnes peu et mal informées ayant traversé ce que j’ai décrit plus haut. De ce fait, je me dois d’alerter mon prochain, en qualité d’accompagnante, mais aussi en tant qu’être humain.

Je ne souhaite à personne de se perdre dans ces contrées dangereuses dont on ne revient jamais indemne.

Je pense qu’il est de notre devoir individuel de prendre la responsabilité de nous informer. Mais également de partager ces informations, et de prévenir pour éviter d’avoir à guérir.

Il faut considérer la phrase « Ce n’est pas grave, ce n’est que du stress ! » comme un précieux marqueur. Cela nous indique qu’il est URGENT d’apprendre à apprivoiser nos turbulences émotionnelles.

Et pour cela les méthodes d’accompagnement sont nombreuses.

Le coaching demeurant ma préférée, j’ai choisi d’élaborer au fil de ces dernières années, une méthode d’accompagnement prenant en considération l’aspect pluridimensionnel de la problématique par le biais d’un protocole articulé autour de deux axes :

1 – Un accompagnement pluridisciplinaire incluant le diagnostic et l’intervention de professionnels complémentaires

2 – Une méthode de coaching holistique permettant dans un premier temps d’évaluer le degré d’état de stress et ses manifestations limitantes dans le quotidien de mon client, avant d’explorer dans un second temps les croyances et conditionnements responsables de cet état de stress, et ce, afin de procéder, dans un troisième temps à la définition, mise en place et ancrage de nouveaux comportements et habitudes en accord avec son objectif de mieux être.

Merci à vous d’avoir pris le temps de lire ces articles qui n’ont qu’un seul objectif à terme : rendre au stress la place vitale qu’il est censé occuper « celle d’un Ami qui nous veut du bien ».

Plus d’informations au 06 99 22 6543 ou sur Linkedin : Coaching One 2 One

Découvrez aussi