Retour au blog

Quels sont les effets de la lune sur le sommeil ?

Lune et sommeil seraient ils indissociables ? Vous avez parfois la sensation de mal dormir les soirs de pleine lune ? Quand on connait l’impact du cycle lunaire sur les marées et l’engouement autour de la biodynamie, il est tout à fait normal de se questionner sur les effets de la lune sur la qualité de notre sommeil. Depuis la nuit des temps, les mythes subsistent : hyperactivité des bébés et des enfants, croissance des cheveux en fonction d’une coupe lors de la phase ascendante de la lune. Mais quid des effets de la lune sur notre endormissement, sur la profondeur de notre sommeil ?

Votre sommeil est plutôt chaotique à l’approche de la pleine lune ? Dans une étude (1), des chercheurs ont démontré que les 5 jours précédant la pleine lune pouvaient retarder notre endormissement de quasiment une demie heure. Ils ont aussi découvert que durant cette phase, les cobayes de l’étude avaient une durée de sommeil écourtée : entre 46 et 58 mins de moins.

Les causes des perturbations du sommeil

La lune troublerait nos nuits en raison de sa luminosité qui troublerait notre sommeil profond. Pour synthétiser plus la lune est haute et plus les réveils nocturnes sont susceptibles de se produire. A noter que certaines personnes sont plus sensibles que d’autres à au cycle lunaire. Les rayonnements émis par cet astre agissent directement sur l’hypothalamus. Ils exercent donc une action sur l’aire cérébrale régulant le système nerveux. Si vous êtes de mauvais poil et irritable quelques jours avant la pleine lune, vous présentez sans doute une sensibilité accrue aux rayonnements. Les effets sur votre nervosité ne feront qu’aggraver vos troubles du sommeil. En effet difficile de fermer l’œil quand on se sent particulièrement agité.

La luminosité n’est pas la seule à incriminer dans vos troubles du sommeil. Une étude (2) a dévoilé que le niveau de mélatonine fluctuait en fonction de son cycle. Or, la mélatonine est une hormone sécrétée naturellement en début de soirée pour préparer notre corps à l’endormissement.  Selon leurs conclusions, le taux de mélatonine chute lors de la pleine lune et il est multiplié par 2 pendant la nouvelle lune.  Avec une carence en mélatonine à certaines périodes lunaires, il est donc évident que notre repos peut se retrouver aisément altéré (retards de phase, endormissement anormalement long)

Comment dormir lors de la Pleine Lune ?

Si vous dormez mal pendant certains cycles lunaires, vous êtes sans doute « luno-sensible ». Dans ce cas, veillez à instaurez une routine lors des 5 jours qui précèdent la pleine lune. Faites vous couler un bain chaud pour faciliter la décontraction de vos muscles. Votre chambre à coucher doit être un véritable sanctuaire dédié au bien être. Ainsi, proscrivez les écrans dans votre chambre et optez pour la lecture avant de vous endormir.

Pour bien dormir au moment de la pleine lune et évitez les réveils nocturnes, optez pour des rideaux opaques, occultants surtout si vos volets sont légèrement ajourés et laissent passer un peu de lumière. Procurez vous un bandeau de nuit pour ne pas laisser cet astre duper votre horloge biologique interne. Pour tomber dans les bras de morphée lors des phases de lune ascendante, laissez de coté le thé, le café et les boissons énergisantes. Enfin, le soir évitez les activités stimulantes d’un point de vue physique. Préférez les activités relaxantes comme le yoga, la méditation, le stretching pour garder une bonne température corporelle.

La lune modifie la qualité du sommeil

Une étude (2) a été menée pour mettre en évidence le lien entre sommeil et lune. Sa particularité ? Les données ne sont pas biaisées par les questions orientées des scientifiques car la réputation de la lune sur le sommeil inscrite dans l’inconscient collectif pourrait influencer les réponses. Pour la réalisation de cette étude, des données ont été relevées sur le sommeil de 319 personnes durant pratiquement une année. Elles ont ensuite été comparées au calendrier lunaire. Les 47 nuits analysées pendant la pleine Lune ont révélé des variations (sommeil profond de 6,1 % contre 10,9 % pendant les phases alternatives, phase paradoxale de 10,1 % contre 13,9 % et durée d’éveil de 28,7 % contre 20,2 %).

La lumière, le taux de mélatonine sont connus pour modifier le sommeil. Toutefois, d’autres hypothèses ont été avancées comme les variations du champ électromagnétique et l’attraction gravitationnelle les soirs de pleine Lune. La piste du rythme “circalunaire” : a été évoquée. Il s’agit d’un rythme biologique existant chez certaines espèces marines.. Une libération hormonale influencée par le cycle lunaire pourrait également expliquer des différences.

D’autres chercheurs ont réalisé une étude portant sur 47 volontaires (3). Ils ont découvert une sensibilité accrue aux bruits pendant la pleine lune. Cette sensibilité se traduit par un sommeil plus léger. Ils ont aussi remarqué un allongement du sommeil paradoxal d’une demie heure au moment de la phase de la nouvelle Lune durant laquelle l’astre est invisible depuis la planète bleue. Ces études nous indiquent que cet astre a bel et bien des effets sur la qualité de nos nuits.

Moins de mélatonine les nuits de pleine lune

Des chercheurs de l’université de Washington ont conclu que la lumière émise par cet astre pouvait retarder l’endormissement en retardant la production de mélatonine. Ainsi, ils ont dressé un parallèle avec l’influence de la lumière artificielle sur notre horloge circadienne. Il faut rappeler que la mélatonine est émise par une glande nommée l’épiphyse souvent baptisée le troisième œil du cerveau. Cette glande est reliée au à l’horloge interne du l’organisme. Cette horloge interne se synchronise par la perception de la lumière par la rétine. Selon l’intensité de la lumière, le cerveau donne des instructions à notre corps « agis toi comme si la nuit venait de tomber ou comporte toi comme si c’était le jour.”

Une supplémentation en mélatonine pourrait donc vous aider à mieux dormir si vos troubles sont liés à une baisse de sécrétion afin de resynchroniser votre horloge biologique. Essayez le complément alimentaire Sommeil Flash. Ce spray sommeil vous délivrera la bonne quantité de mélatonine pour vous aider à vous endormir plus rapidement.

(1) Moonstruck sleep: Synchronization of human sleep with the moon cycle under field. conditionsLEANDRO CASIRAGHI 2, IGNACIO SPIOUSAS P. 

(2) Christian Cajochen, Songül Altanay-Ekici, Mirjam Münch, Sylvia Frey, Vera Knoblauch, and Anna Wirz-Justice. Evidence that the Lunar Cycle Influences Human Sleep Current Biology (2013), doi: 10.1016/j.cub.2013.06.029.

(3) Human sleep and cortical reactivity are influenced by lunar phase MichaelSmith IlonaCroy KerstinPersson Waye.

Derniers articles

string(77) "Nos 5 conseils pour lutter contre les troubles de l’humeur" string(54) "Je me sens tout le temps fatigué, faible : les causes" string(51) "Ventre gonflé, ballonnements : causes et solutions"
";