Retour au blog

Manque de motivation, envie de rien faire : quelles solutions ?

Amorphe, sans énergie, léthargique, flemmard, nous traversons parfois des périodes où la motivation, l’entrain manquent cruellement. Difficile de se mettre le pied à l’étrier, de se motiver pour travailler quand notre mental se dresse contre nous. L’envie de rien faire, de végéter devient alors presque maladive. Ce manque de motivation, d’enthousiasme nous empêche de mener à bien nos projets, entrave notre capacité d’action : on envie de rien faire. On remet alors souvent à plus tard les taches qui nous incombent et devenons adepte de la procrastination.

Il est normal de ne pas être motivé à 100 % chaque jour de l’année, ni d’être enthousiaste à l’idée d’accomplir certaines missions. Mais ce manque d’énergie, de détermination passager, peut s’installer plus durablement et nous amollir au point de nous faire renoncer au moindre effort. Quand la fatigue nous envahit, nous rend mou, il est alors compliqué de mener une existence “normale”. Pourtant, le devoir nous appelle et difficile de s’y soustraire, la dure réalité nous rattrape. Nous nous retrouvons alors à aller au travail à reculons, à trouver des prétextes invraisemblables pour ne pas sortir de chez soi à cause de ce manque d’énergie. Maintenir des relations sociales et daigner répondre à ses amis, ses collègues est parfois également épuisant. Ce manque de dynamisme, de vitalité est perceptible : vous semblez absent, happé par vos pensées, vous n’êtes plus aussi enjoué, vous ne voulez plus rien faire.

Manque de motivation, fatigue, mollesse : quand s’inquiéter ?

Quand on manque de motivation dans sa vie, au travail au moins 6 semaines d’affilé, il faut tirer la sonnette d’alarme. Si la fatigue et l’apathie deviennent un état permanent, si ces pertes de motivation, d’énergie s’accompagnent d’un état de prostration, d’abattement, de déprime et que vos performances sont affectées, il est temps de consulter un médecin.

Comment reconnaître le manque de motivation : symptômes

Le manque de motivation s’exprime par le sentiment de ne plus avoir envie de rien faire, même les activités auxquelles on s’adonne avec un certain plaisir peuvent nous rebuter. Tout semble exténuant et le corps est trop faible pour s’atteler à des taches habituelles.

Les symptômes les plus courants du manque de motivation sont les suivants :

  •       Fatigue physique, manque d’énergie et sentiment de faiblesse.
  •       Difficultés à se lever tôt le matin.
  •       Manque latent de vitalité et de détermination.
  •       Des actions peu structurées et non tournées vers un but précis.
  •       Perte de hiérarchisation des tâches de la vie courante.
  •       Détournement des tâches de premier plan au profit d’activités secondaires.
  •       Stratégies d’évitement pour ne pas se mettre au travail.
  •       Repousser ses activités jusqu’à la dernière minute.

Solutions contre le manque de motivation, la baisse d’énergie

Définir ses priorités

Respecter une chronologie, un séquençage des taches est capital. Fixer ses priorités en fonction du degré d’urgence et non en se référant uniquement à ses préférences est le baba. Le meilleur moyen d’outrepasser son manque de motivation est de se focaliser sur une tâche urgente et/ou importante chaque jour et de ne pas s’éparpiller, se disperser.

LE COMPLEMENT ALIMENTAIRE CONTRE LA LASSITUDE ET PERTE DE MOTIVATION AU TRAVAIL

complément solution motivation

JE DECOUVRE CETTE SOLUTION POUR ME REMOTIVER >

Vous n’avez envie de rien, vous perdez votre entrain ? Au travail et dans votre vie perso votre motivation est en chute libre ? Le laboratoire Lavilab vous propose une solution naturelle pour vous rebooster et retrouver votre enthousiasme et votre détermination. Avec ce complément, dites adieu à la fatigue mentale, au ras le bol. Vous serez ainsi plus motivés que jamais. Le complément “Epuisement” agit sur l’humeur, la fatigue et le sommeil. Ce complément est un best seller de notre labo. Ces chiffres sont le fruit d’une étude clinique réalisée au CHU de Bordeaux

Identifier et se débarrasser des facteurs perturbateurs

La paresse du canapé, les films et séries, le téléphone : identifiez les distractions qui vous captivent et vous détournent de vos missions. Une distraction entamera votre productivité, votre rapidité et votre acuité. Vous aurez ainsi l’impression de produire un travail de faible et piètre qualité et n’en tirerez aucune autosatisfaction, et perdrez l’envie de persévérer dans votre tache.  Prenez la décision consciente de travailler moins longtemps mais en bannissant toute distraction, et en planifiant une pause dont la durée sera fixée au préalable.

Trouver le sens caché derrière nos faits et gestes

On a tendance à omettre, emprisonnés dans le manque de motivation, que rien est dénué de sens. Les satisfactions de substitution, comme le shopping, les séries, les réseaux sociaux sont des sources d’addiction. Si vous vous sentez accablé par la fatigue et l’apathie, gardez à l’esprit ce qui vous a conduit à entamer une activité que vous fuyez à présent par l’intermédiaire de distractions. Derrière chacune de nos démarche se cache une raison : améliorer son apparence, notre estime personnelle, nous prouver quelque chose, chercher la reconnaissance. Avant de chambouler votre mode de vie, identifiez le moteur de votre action.

La méthode WOOP : qu’est-ce que c’est ?

La méthode WOOP se définit comme une stratégie de motivation qui a été reconnue scientifiquement et facilitant l’atteinte de ses objectifs. Elle se compose de 4 fondements :

  1. Détermination de l’objectif désiré.
  2. Concrétisation de l’objectif.
  3. Repérage des potentiels obstacles se dressant sur le chemin de l’objectif.
  4. Mise en place des plans avec des conditions« si […], alors […] »

Cette technique d’auto motivation a été élaborée par une professeur, sommité en psychologie. Selon sa conclusion, la pensée positive ne suffit pas seule pour réussir l’atteinte de ses objectifs. A partir de ce constat, elle a développé la méthode de contraste mental Woop. Le contraste mental fusionne la pensée positive et l’imagerie mentale de projection d’un objectif, ainsi que les émotions rattachées à ce dernier (attentes que le souhait se concrétise), avec la confrontation consciente aux obstacles réels, aux doutes et aux peurs qui peuvent entraver le chemin menant à cet objectif.

 

La méthode

La cohabitation de pensées positives et négatives au sujet d’un but permet ainsi de constituer un plan « si […], alors […] ». Ainsi, cela pousse la réflexion au sujet des actions qui seront engagées en cas d’obstacles, de vicissitudes. Des études ont mis en évidence que la pensée positive pouvait procurer un effet « sédatif » sur les participants : la projection était tellement agréable qu’ils s’en contentaient et n’agissaient plus dans la vie. Tandis que les personnes qui visualisent les obstacles parviennent mieux à les contrer empêcher maximisant ainsi leurs chances de réussite.

  1. Souhait : Imaginez votre envie. Elle doit se présenter sous la forme d’un défi, mais également être à votre portée, réalisable. Affranchissez vous des attentes des autres et demandez vous si quelqu’un vous influence.
  2. Résultat : Quand le souhait a été identifié, imaginez ce qui se produirait si ce souhait était exaucé. Comment vous sentiriez-vous ? Faites travailler votre imagination.
  3. Obstacles : Pensez à votre plus grand obstacle intérieur vous empêchant de concrétiser ce souhait. Qu’est-ce qui vous perturbe ? Imaginiez tous les écueils que vous pourriez rencontrer.
  4. Plan : Analysez ce que vous pourriez faire pour surmonter cet obstacle. Quelles pensées peuvent vous venir en aide ? Quelles actions mettre en oeuvre? Mettez sur pied cette trame si…, alors… pour l’éventualité où vous devriez affronter cet obstacle.

Le complément alimentaire Energie Ultra pour booster l’énergie et la motivation

Lavilab spécialiste du bien être vous propose un complément qui va vous redonner un coup de fouet pour lutter contre votre fatigue, manque d’énergie chronique. Energie Ultra se compose d’un extrait naturel de bois de chêne aux multiples bienfaits. L’actif Robuvit contenu dans le complément Energie Ultra agit comme un « booster » pour la forme physique et mentale.  20 études cliniques sur plus de 500 sujets ont prouvé son efficacité. Son impact sur l’entrain se traduit par une hausse de l’ordre de 21% sur la motivation.

LE COMPLEMENT ENERGIE ULTRA : EFFICACITEE PROUVEE SUR LA MOTIVATION ET CONTRE LA FATIGUE CHRONIQUE
fatigue energie

JE DECOUVRE LE COMPLEMENT POUR BOOSTER MON ENERGIE ET MA MOTIVATION >

Dédramatiser le manque de productivité

La course à la performance, la quête de la perfection sont devenus l’alpha et l’oméga de notre époque érigeant la productivité en valeur suprême. Au début du XXème siècle, lors de la mutation profonde de l’économie avec l’avènement de l’industrialisation, le stress s’est propagé dans toutes les strates de la société, les intellectuels ont disserté sur le fait que l’oisiveté insouciante était un luxe non estimé à sa juste valeur. Il faut parfois accepter nos périodes de relâchement car elles peuvent être bénéfiques. Quelle différence entre l’oisiveté et le manque de motivation ? C’est très simple, l’oisiveté n’est pas mal vécue et ne génère pas de culpabilité S’accorder du temps libre sans rien faire est alors une offrande à soi même pour décompresser avant de se remettre au travail. Le secret est de s’accorder des plages de temps sans rien de prévu au programme, et surtout sans avoir mauvaise conscience.

Se promener dans les bois pour retrouver son énergie

Les flâneries au grand air dans un cadre champêtre stimulent le métabolisme et boostent le système immunitaire. La lumière du soleil active la fabrication de vitamine D et libère les hormones du bonheur, ce qui permet de dépasser plus facilement le manque de motivation. Rien de tel que de se dégourdir les jambes dans un cadre bucolique pour se ressourcer et lutter contre son manque d’énergie.

Faire du sport pour stimuler son énergie

Le sport révèle votre amé de compétiteur et vous apporte une fierté personnelle : celle de vous surpasser, de vaincre et de repousser vos limites : triompher de la paresse est une victoire savoureuse. Outre le challenge relevé, le sport permet de faire le plein de dopamine, l’une des hormones du bonheur et vous permet de mettre davantage le cœur à l’ouvrage. Le sport libère des bêtas-endorphines dans le sang, produisant ainsi des sensations agréables qui peuvent rebooster votre motivation, votre énergie.

Freiner le flux de pensées 

Identifier quelles sont les pensées qui vous tirent vers le bas ? Les tracas existentiels, la peur du lendemain, les traumatismes qui ressurgissent, les ambitions démesurées, peuvent être à l’origine de votre fatigue, votre manque de motivation. Ces pensées sont synonymes de stress, et le stress peut littéralement vous scléroser et compromettre votre capacité à agir de façon performante. Prendre le problème à la racine c’est aussi traiter le stress. Au programme : exercices de relaxation, yoga méditation et vous pouvez vous tourner vers des compléments alimentaires anti stress comme ceux proposés par Lavilab.

Se concentrer sur le positif

Ce conseil semble d’une banalité affligeante, toutefois il est bien plus précieux qu’il n’y parait. Pour caricaturer, il ne s’agit pas de voir tout en rose, d’être dans le déni d’un quotidien stressant et fatigant. Il s’agit de prendre conscience des petites choses du quotidien qui nous apportent du bonheur. Cela consiste à s’attarder sur des choses banales et de surestimer leur importance : un rayon de soleil, une rencontre. Cultivez ces petits riens et savourez les comme si ils n’étaient pas prêts de se représenter de si tôt.

Astuce : Notez chaque soir 1 à 3 éléments positifs que vous avez expérimentés. Le matin, réitérez l’exercice en réfléchissant aux moments que vous attendez avec impatience au cours de la journée. Prenez note de vos succès et essayez de percevoir vos difficultés comme des défis, et non comme des obstacles. Essayez la méthode WOOP pour remplir vos objectifs et combattre la baisse de motivation.

Quitter sa zone de confort pour contrer l’envie de rien faire et retrouver son énergie

Comment être motivé, lorsque chaque jour nous suivons un rythme de vie métro boulot dodo très monotone ? Comment casser ce train train démotivant : en sortant de sa zone de confort, en se challengeant et en se mettant à l’épreuve. On commence par des basiques, comme prendre la parole en public. On se lance des défis « cap ou pas cap ? », Un bon moyen de vaincre ses peurs en s’amusant. Pour ne pas se décourager, se démotiver, il est primordial de sortir des sentiers battus, de s’ouvrir de nouveaux horizons. Si vous réussissez, vous aurez davantage confiance et vous et boosterez votre motivation.

Halte à la frustration 

La liste de nos taches nous renvoie à une image de liste de corvées qui sont autant de supplices, que l’on souhaite vite expédier. Toutefois, ce raisonnement débouche inévitablement sur la procrastination. On achève la journée en ayant cumulé frustration et stress, 2 menaces pour la motivation ! Il faut alors anticiper : plutôt que de faire la litanie des les tâches qui nous exaspèrent, on tente de les répartir sur la semaine. On les regroupe par la thématique en veillant à y saupoudrer quelques petits moments de plaisir.

Adopter un point de vue plus valorisant

Quand on bute sur un problème, que l’on se sent enlisé dans une situation stressante, agaçante, le découragement ne tarde pas à faire surface. L’envie de baisser les bras est irrépressible. Et si on adoptait un autre point de vue ? Il est peu motivant de ne pas avoir terminé venu sa « to-do list ». Et si vous listiez le travail accompli ? Remémorez vous les situations délicates que vous avez surmontées. Revalorisez vos accomplissements.

Les causes de la baisse de motivation

L’exposition au stress encourage la démotivation, la fatigue

Le stress explique une la fatigue intense, le manque de clarté d’esprit, la sensation de confusion générale, la perte d’entrain, des dysfonctionnements au quotidien qui font perdre confiance en soi. Si vous êtes trop stressé, s’imposer des heures de travail supplémentaire, une activité physique rajoute un stress à votre organisme. Ce trop plein de stress ne permet pas à votre corps la récupération du stress physique induit par le sport, le travail, la démotivation survient alors. 

La fatigue chronique, le burn-out, peuvent conduire tout droit à une dépression avec une difficulté à mobiliser la volonté. Cette inactivité, cette parte d’énergie, cette impression de s’enliser sont liés à un déficit ou à un dysfonctionnement de certains neuromédiateurs (sérotonine, noradrénaline), mais également la dopamine. Il s’agit en effet du neurotransmetteur de la motivation. Il est fortement impliqué dans les circuits de la récompense.

Manque de motivation : un mode de vie inadapté

Autre raison du manque de motivation et d’une perte d’énergie : des objectifs démesurés quasi impossibles à atteindre parfois symptomatiques d’une ambition peu en phase avec la réalité. Se fixer trop de buts ou des buts utopistes, en vivant à 100 à l’heure n’est pas viable à long terme. C’est alors un échec assuré et une frustration immense. A termes cette envie permanente de vous surpasser risque de vous épuiser et de causer de profondes remises en questions accompagnées d’une perte d’estime de soi. Soyez indulgents envers vous-même. En effet, n’idéalisez pas votre vie. Ne cherchez pas à tout prix à marcher dans les pas de ceux qui vous entourent, ceci est biaisé car vous n’avancez pas à armes égales. 

Le manque de confiance, la peur = découragement

Souvent, le mécanisme de peur est à l’œuvre. En effet, nous rechignons à exécuter certaines taches car nous avons peur des conséquences ou de l’énergie que ces taches pourraient nous accaparer. Le sentiment rassurant ressenti en restant confortablement blotti sous votre couette est donc relaxant. S’étant réfugié pour contrecarré la peur, on a l’impression de l’avoir résolue…

Derniers articles

";
Send this to a friend