Retour au blog

Fatigue froid et frissons : causes et solutions

Le mercure indique plus de 20 degrés et pourtant des vous avez la chair de poule ? Des frissons parcourent votre corps ? Votre organisme tente peut être de vous envoyer un signal de fatigue. En cas de fatigue, de manque de sommeil le métabolisme tourne au ralenti, et la chaleur qui émane du corps tend à baisser.

Un manque d’énergie, une fatigue qui donne froid

La production de chaleur requiert énormément d’énergie au corps. La fatigue se fait sentir quand nous consommons des réserves de notre apport énergétique. Le corps tel une machine a besoin d’alimentation et d’entretien. Les frissons liés à la fatigue se manifestent alors souvent quand nous nous astreignons à un régime alimentaire draconien. La consommation d’énergie provoque un déséquilibre du métabolisme. Les faibles réserves restantes se destinent alors à la protection des fonctions des organes internes vitaux au détriment des autres. Le métabolisme suit donc une hiérarchie et enclenche un mécanisme de protection qui plébiscite la fonction “centrale vitale”.

Des zones du corps sont donc délaissées en cas de fatigue entrainant froid et frissons : les pieds, les mains, la thyroïde et la peau par laquelle la chaleur se dégage. La thyroïde occupe une place capitale de thermostat en régulant la température corporelle. Lorsque nous sommes fatigués et en manque d’énergie, la thyroïde peut dysfonctionner. Son fonctionnement est plus lent et par conséquent la production de chaleur ralentit.

Les frissons et la fatigue liés aux émotions, au stress

Certaines émotions sont amplifiées en cas de fatigue. En effet, quand nous sommes épuisés nous sommes plus irritables et plus nerveux. Les troubles anxieux ont la capacité de générer des frissons. Le stress est donc exacerbé en cas de manque d’énergie et de sommeil. Selon certains scientifiques, en cas de stress, la décharge d’adrénaline peut déclencher des frissons, il s’agirait d’une réaction primitive. D’après une étude (1), les individus rigides, moins créatifs sont moins enclins à cette décharge de dopamine et aux frissons l’accompagnant. La personnalité pourrait donc expliquer cette sensibilité particulière.

Fatigue et frissons : malade, immunité fragile

En cas de maladie, la température interne monte. On se met alors à frissonner. Les frissons ressentis en cas de grippe, rhume ou autre infection virale servent à booster l’émission de chaleur. Ce mécanisme est du au fait que les substances responsables de la fièvre entraînent un dérèglement des neurones sensibles à la chaleur. Quand on est malade, la sensation de froid et de fatigue s’explique autre par la présence de l’orexine. Il s’agit de l’hormone de l’appétit, de l’éveil et de l’envie de se mouvoir. Lors d’une infection, sa libération dans le cerveau est diminuée.

On perd donc l’appétit et l’envie de bouger. Cette immobilisme procure une sensation de froid. Une étude (2) a révélé que des neurones de l’hypothalamus (aire de régulation de la faim et du sommeil, notamment) faisant appel à l’orexine pour le maintien de leur activité, devenaient inactifs. La faible concentration de cette hormone dans l’organisme en cas de maladie s’expliquerait par le fait que le corps chercherait à épargner ses forces pour combattre l’infection, limitant les dépenses d’énergie inutiles. Il utiliserait donc des calories en puisant dans les les réserves lipidiques du corps pour lutter contre le virus. Pas étonnant que vous vous sentiez fatigués après avoir attrapé un méchant rhume.

Quelles solutions contre la fatigue faisant frissonner ?

En premier, lieu il est bon de rappeler qu’il est inutile de surchauffer. En effet, une température trop élevée contraint notre corps à travailler plus plus pour la régulation de sa température et pour se rafraichir. Ce mécanisme de régulation fatigue énormément.

Alimentation riche pour booster l’énergie et combattre les frissons liés à la fatigue

Pour lutter contre ces frissons en cas da fatigue, il faut s’alimenter avec des aliments riches en graisse. En effet, certains individus avec un indice de masse corporelle bas ont trop peu de graisses et ces dernières ne sont plus en mesure de les protéger du froid. De plus, avec une alimentation trop légère comme c’est parfois le cas lors d’un régime, ces personnes n’ont pas assez de calories pour assurer le bon fonctionnement de leur métabolisme. Ainsi, elles ne produisent pas assez de chaleur corporelle, ce qui peut entrainer une faible résistance face au froid et une sensation de fatigue.

Dormir suffisamment et profondément

En cas de fatigue, notre métabolisme est perturbé. Il est essentiel de bien dormir à des heures régulières. Le manque de sommeil répétitif dérègle le système nerveux. Il a une influence sur les mécanismes du cerveau (l’hypothalamus) qui interviennent dans la régulation de notre température interne. Si votre sommeil est trop léger et que ce dernier est ponctué de multiples réveils vous risquez de vous sentir faibles et d’avoir froid. Tournez vous vers des compléments alimentaires de qualité comme les compléments alimentaires Sommeil de Lavilab. Ces compléments vous permettront de dormir plus longtemps (durée d’endormissement plus rapide) et d’entrer dans des phases de sommeil plus profond/

Se supplémenter en magnésium

Un apport insuffisant en magnésium peut expliquer la sensation de fatigue s’accompagnant de frissons. Le magnésium est l’alpha et l’oméga de notre système nerveux. La supplémentation en magnésium contribue au fonctionnement normal des muscles et réduit le stress qui a tendance à épuiser le corps. En luttant palliant votre carence, vous soutiendrez votre organisme contre les tracas du quotidien qui vous stressent et pompent votre énergie. Ainsi, plus en forme, moins fatigué, votre organisme aura suffisamment de ressources pour réguler sa température et éviter le froid consécutif à un manque d’énergie. Découvrez le complément alimentaire Magnésium Ultra de Lavilab : un complément haut de gamme à fortes teneurs, concentrations qui vous redonnera de l’énergie.

Frissons, fatigue en cas d’infection virale : compléments pour accélérer le rétablissement

Quand votre température corporelle descend, que vous frissonnez c’est peut être le signe qu’un microbe s’est logé dans votre organisme. Ce coup de froid est fréquent lors d’infections des voies respiratoires. Tomber malade quand les températures extérieures chutent n’a rien de surprenant. En effet, quand l’air est froid, la température dans votre nez dégringole de quelques degrés. Contrairement aux idées reçues, le froid ne tue pas systématiquement les germes.

En effet, les virus et les bactéries résistent bien face au froid. Ils sont dotés d’une couche protectrice qui gagne en épaisseur quand les températures baissent. De ce fait, ils survivent. Le froid va souvent de pair avec le manque de luminosité (hiver) or les virus sont également moins fragilisés en cette saison car ils ont moins de chance d’être détruits par les rayons uv. Leur durée de vie est allongée. Il faut également savoir que les bactéries et les virus entrent aussi plus facilement dans l’organisme quand il fait froid car les muqueuses nasales sont plus sèches. Le mucus du nez, qui réchauffe l’air froid inspiré en hiver est ainsi plus « sollicité » . Il rend donc les muqueuses plus perméables aux microbes.

Pour lutter contre les symptômes désagréables des maux saisonniers, et vous remettre rapidement sur pieds afin de récupérer votre énergie, faites confiance au complément Immunité Flash. Ce complément peut être pris en prévention quand vous sentez que vous êtes dans une situation à risque ou bien en traitement. Si les symptômes sont déjà bien présents : frissons, affaiblissement général, ce complément vous aidera à vous rétablir plus rapidement. Il s’agit d’une solution naturelle à base d’extrait de feuille d’olivier. Il boostera votre immunité et atténuera l’intensité des manifestations que vous pouvez ressentir.

Combattre une éventuelle carence en fer

Les personnes fatiguées qui ressentent des frissons peuvent être carencées en fer. Avec ce minéral, les globules rouges transportent de l’oxygène à travers le corps, ce qui contribue à convoyer de la chaleur Si vous êtes anémiés, votre organisme voit son approvisionnement en oxygène diminuer. Les muscles ne reçoivent alors pas assez de sang, ils sont alors plus froids et peuvent s’engourdir. Consommez des aliments riches en fer comme les lentilles, les épinards, la viande, les œufs.

(1) https://b711f332405c7cfa21610ffdec36d1a8.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-40/html/container.html

(2) (P018) The Role of Orexin in Brain Radiation-Induced Fatigue June 2017 International Journal of Radiation Oncology, Biology, Physics 98(2) DOI:10.1016/j.ijrobp.2017.02.11

Aaron Grossberg

Derniers articles

string(77) "Nos 5 conseils pour lutter contre les troubles de l’humeur" string(54) "Je me sous tout le temps fatigué, faible : les causes" string(51) "Ventre gonflé, ballonnements : causes et solutions"
";