Retour au blog

La mélatonine et ses bienfaits sur le sommeil

Vous le savez tous : le sommeil, c’est vital pour votre santé ! Outre son rôle réparateur, bien dormir permet à l’organisme de récupérer sur un plan physique et mental. Il a une influence sur le cerveau, consolide ce que vous avez appris dans la journée et permet de régénérer l’organisme. Mais, un sommeil altéré affecte les fonctions psychologiques.

La mélatonine, qualifiée d’hormone du sommeil, est souvent conseillée pour les personnes qui n’arrivent pas à trouver le sommeil. Nous décryptons pour vous cette hormone indispensable au bon fonctionnement du corps.

Qu’est-ce que la mélatonine ?

La mélatonine est une hormone naturellement sécrétée par l’organisme, principalement par le cerveau, dans une petite structure appelée la glande pinéale. Elle fût découverte en 1958 par le dermatologue américain Aaron Lerner. Elle est synthétisée à partir d’un acide aminé : le tryptophane.

Le mode d’action de la mélatonine

La mélatonine est sécrétée le soir à la tombée de la nuit. En effet, lorsque la lumière baisse et que l’obscurité est totale, la fabrication de mélatonine augmente afin de préparer le corps au repos et au sommeil. Généralement, son taux augmente vers 21h et atteint un pic de libération vers 2-3 heures du matin. C’est pourquoi on la surnomme “hormone de sommeil”. Sa sécrétion va ensuite diminuer progressivement jusqu’au réveil puis pendant la journée. Le matin, c’est le cortisol qui prend le relais. Cette hormone du réveil mobilise toute l’énergie dont vous avez besoin pour la journée.

Le rythme circadien

rythme circadien

Les bienfaits de la mélatonine sur le sommeil

La mélatonine, un rôle majeur dans la régulation du rythme veille-sommeil

La mélatonine est impliquée dans de nombreuses fonctions. Elle représente un des « messagers » essentiels pour votre horloge interne, qui impose le rythme circadien à l’organisme, tel un chef d’orchestre. Ce rythme influence l’adaptation de votre physiologie à l’alternance jour/nuit. L’activité physique ainsi que l’alimentation jouent également un rôle important sur votre rythme veille-sommeil.

La mélatonine réduit le temps d’endormissement

La mélatonine favorise l’endormissement, une fonction vitale pour l’organisme, notamment en maintenant une température corporelle basse. En effet, une température interne ou environnante (dans votre chambre à coucher) trop élevée nuisent au sommeil. La mélatonine entraîne une vasodilatation des artères, agit sur la circulation sanguine, modifiant ainsi la température.

Une solution pour atténuer les effets du jet lag

Les effets du décalage horaire se traduisent généralement par de la fatigue, de la nervosité, un manque de concentration, des effets sur la digestion… Ces désagréments varient en fonction de chacun, mais également de la destination. Un voyage vers l’est induirait plus de difficultés à s’endormir et à se réveiller. Inversement, un voyage vers l’ouest conduirait  davantage à de la somnolence en soirée et des réveils précoces. La prise de mélatonine peut être intéressante pendant les deux ou trois jours qui suivent l’arrivée sur place pour prévenir ou atténuer les effets du décalage horaire sur le sommeil et resynchroniser l’horloge interne.

Le sommeil retrouvé sans somnifères

Des compléments alimentaires peuvent être utiles pour plonger dans un sommeil profond et de qualité. Des solutions naturelles à base de mélatonine permettent de compenser une sécrétion trop faible ou décalée de cette hormone. Ainsi, la mélatonine constitue une solution efficace pour tomber rapidement dans les bras de morphée sans avoir recours aux somnifères et éviter les problèmes d’accoutumance.

Troubles du sommeil : Un problème de mélatonine ?

Une production naturelle de mélatonine peut être perturbée par différents facteurs, des troubles du sommeil peuvent en découler :

  • Le stress. Quand on est stressé, le taux de cortisol reste élevé en fin de journée ce qui accentue l’éveil du corps. En alerte constante, cela vous empêche d’entrer dans un sommeil profond.
  • L’utilisation de téléphone, télévision, tablette, d’ordinateur à l’approche de l’heure du coucher. En effet, l’exposition à la lumière bleue émise par les écrans retarde et bloque la sécrétion de mélatonine créant ainsi des difficultés d’endormissement.
  • Les voyages en avion à travers différents fuseaux horaires créant une désynchronisation des horloges biologiques.
  • Les changements d’heures entraînent un décalage horaire souvent source de fatigue
  • Les horaires de travail irréguliers ou de nuit
  • La baisse de la vue
  • L’âge. Effectivement, la sécrétion de mélatonine évolue au cours de votre vie et la glande pinéale en sécrète de moins en moins en vieillissant. Ceci explique notamment pourquoi les séniors ont un besoin de sommeil moins important.

Un dérèglement de la sécrétion de mélatonine induit une désynchronisation du cycle circadien et l’apparition de problèmes de sommeil. À contrario, une supplémentation de mélatonine est utile pour retrouver le sommeil et mieux dormir.

Derniers articles

";
Send this to a friend