Retour au blog

Fatigue après le repas, après avoir mangé

Le “coup de barre”, la baisse d’énergie après le déjeuner ou un quelconque repas est un mal qui n’épargne personne. Qui n’a jamais ressenti un coup de pompe, une fatigue gênante après s’être restauré : l’organisme est en pleine digestion et il est difficile de se remettre au travail. Le café bien corsé est souvent le stratagème que l’on emploie mais il existe d’autres solutions pour garder concentration et énergie tout au long de l’après-midi et se sentir requinqué.

La somnolence postprandiale : fatigue post repas de la digestion

Une envie de piquer un somme, de s’adonner à la sieste, une somnolence après un repas gargantuesque ou pris sur le pouce ? Au moment de la digestion, le coup de fatigue vous assaille ? Ressentir l’envie de dormir en début d’après-midi est un phénomène courant pas étranger au processus de digestion.

Niveau d’insuline

Face à une montée subite d’insuline, le corps réclame du sucre pour affronter et pallier cette chute d’énergie. Si on cède à l’appel du sucre, on entre dans un cercle vicieux. En effet, la consommation de sucre engendre de nouveau un pic d’insuline et une nouvelle baisse d’énergie. On entretient alors cette fatigue. Le coup de barre, la somnolence après le repas est une fatigue post-prandiale. Elle est induite par la digestion quand les cellules du pancréas se mettent à libérer de l’insuline. Cette montée de l’insuline entraine une augmentation de la sérotonine, un neurotransmetteur qui favorise l’endormissement, le sommeil.

Alimentation riche en tryptophane favorisant la somnolence

Parfois cette fatigue post repas et digestive s’explique par l’ingurgitation d’aliments favorisant la synthèse de la mélatonine, l’hormone du sommeil. En effet certains aliments semblent influencer sa production, lorsqu’ils sont riches en tryptophane : riz complet, viandes et volailles, produits laitiers, banane, œufs, soja, chocolat, arachides, amandes, épinards.

La digestion fatigue

La digestion épuise en moyenne 10 % de l’énergie dont nous disposons au cours de la journée. La mastication, la déglutition, l’absorption et la transformation des nutriments constituent un mécanisme énergivore qui consomme nos réserves en énergie après avoir mangé. Plus le repas est calorique et lourd, plus la digestion sera lente et gourmande en énergie. Quand la digestion commence, elle peut alors s’accompagner d’une sensation de fatigue, d’un coup de barre. Cette fatigue serait liée à l’activité de l’intestin. En effet, le flux sanguin serait plus soutenu dans le système digestif au moment de la digestion.

Rythme circadien et coup de barre après le déjeuner

La somnolence post-prandiale est également intimement lié à notre rythme circadien. Le rythme circadien pilote nos différentes phases de sommeil. Entre 14h et 16h, soit après le déjeuner, ce rythme marque un pic de sécrétion de mélatonine qui favorise la somnolence : c’est le fameux coup de barre du midi. Cette hormone prédisposant au sommeil vous fait bailler aux corneilles et vous donne envie de vous endormir. Cette hormone du sommeil connait un pic entre 2 het 5 h du matin, mais elle abonde aussi dans notre corps entre 13 het 15 h. D’où ce « coup de pompe » qui se fait souvent ressentir tous les jours au même moment.

Comment y remédier à la fatigue, la somnolence après le repas ?

Sieste contre le coup de barre du début d’après midi

S’accorder une petite sieste reste la meilleure solution pour vaincre le coup de barre du début d’après-midi. Une sieste de 20 mins permet de retrouver énergie et vitalité pour attaquer son après midi et abattre sa charge de travail. Excéder cette durée sera contre productif car vous ne parviendrez pas à émerger et aurez la désagréable sensation d’être cotonneux.

Marcher pour réduire la fatigue du déjeuner

Pour lutter contre le coup de barre du déjeuner, vous avez besoin de bouger, de vous dépenser. Non seulement la marche vous aidera à mieux digérer mais elle pourra vous aider à retrouver un regain d’énergie contre cette baisse de régime. Marchez 10 minutes avant de reprendre le travail pour retrouver dynamisme et vitalité. L’activité physique donne un coup de fouet, c’est d’autant plus vrai quand la balade est au grand air.

Le complément alimentaire Energie Flash

Ces petits flacons énergisants vont vous vous redonner un coup de boost et vous aider à rester concentrés, alertes et vigilants. Ce complément anti-fatigue passagère se présente sous la forme de monodoses buvables regorgeant d’actifs triés sur le volet pour leur efficacité : ginseng, guarana, vitamine C et magnésium afin de vous stimuler. Le guarana que contient ce complément représente une source naturelle de caféine pour atténuer la fatigue mentale. Le ginseng, quand à lui, soutiendra votre vitalité physique et intellectuelle. La forme liquide de ce complément alimentaire permet une absorption plus rapide pour un effet booster accéléré (meilleure biodisponibilité que les gélules ou comprimés)

Un carré de chocolat noir contre le coup de pompe de la digestion

Si vous voulez retrouver vos forces et vous remettre d’aplomb en cas de coup de fatigue, laissez vous tenter par un carré de chocolat noir. Le chocolat noir, riche en cacao accroit la vigilance grâce à la théobromine qu’il contient, mais contrairement au café, il ne provoque pas de troubles du sommeil ou de nervosité. En effet, la théobromine possède des effets psychostimulants. De plus, le magnésium contenu dans le chocolat intervient dans le métabolisme de l’énergie et dans la transmission nerveuse.

Le thé vert pour retrouver son énergie après le repas

Le thé vert dispense aussi des effets stimulants pouvant être assimilés à ceux de la caféine. Si vous êtes rebutés par le gout du thé vert, vous pouvez vous tourner vers le guarana et la réglisse qui donnent un coup de boost en cas de fatigue. Le thé vert renferme de la caféine, de la théanine, des vitamines C… Chaque substance joue un rôle stratégique pour vous garder alerte. La caféine contenue dans thé présente tout de même des différences notables avec celle du café. En effet, la concentration est certes plus faible dans le thé mais l’infusion apporte un effet vivifiant prolongé dans la durée. Le thé rebooste en cas de fatigue sans pour autant exciter comme le café. De plus, l’effet énergisant du thé vert est équilibré par la présence de L-théanine, un acide aminé aux effets relaxants. 

Inhaler de l’huile essentielle de menthe poivrée

L’huile essentielle de menthe poivrée vous délivrera un boost d’énergie. Prenez de grandes respirations au dessus du flacon pour profiter des ses bienfaits. Vous pouvez également imbiber un mouchoir de quelques gouttes d’huile essentielle ou pratiquer l’inhalation sèche en utilisant un dispositif comme un galet poreux.

Nourriture adaptée contre les coups de fatigue

Pour éviter les coups de pompe du repas, mangez en quantité suffisante et renoncez aux excès. Laissez vos mauvaises habitudes au placard, faites attention aux sucres rapides durant le déjeuner et privilégiez les produits céréaliers et laitiers pour bénéficier d’un bon apport en protéine.

Derniers articles

";
Send this to a friend