Retour au blog

Trop fatigué pour dormir ?

Vous êtes exténués, éreintés ? Avec cette fatigue vous pensez que vous allez vous écrouler de sommeil et dormir en deux trois mouvements. A votre grand étonnement malgré cette fatigue vous n’arrivez pas à fermer l’œil ? Qui n’a jamais entendu cette phrase : je suis fatigué(e) mais je n’arrive pas à dormir ou bien je suis trop fatigué(e) pour dormir ? La fatigue vous alanguit mais une fois dans votre lit, vous vous retrouvez à égrener les minutes. Vous vous retournez en cherchant désespérément le sommeil ? Comment expliquer cette incapacité à plonger dans le sommeil malgré un épuisement profond ?

Quand notre organisme lutte trop longtemps, notre système du sommeil va alors avoir des difficultés à s’enclencher. Notre cycle d’éveil est donc activé. Des spécialistes du sommeil illustrent ce mécanisme en utilisant cette métaphore : « c’est comme on enfonçait la pédale de l’accélérateur et celle du frein en même temps ».

L’hyper éveil : facteur d’insomnie

L’hyper éveil est un syndrome consécutif à une privation de sommeil qui dure. Concrètement, ce phénomène se manifeste quand vous dormez peu ou mal plusieurs nuits d’affilées. Votre système d’éveil est alors soumis à une puissante stimulation prolongée. Il reste actif et empêche le sommeil de se déclencher. La pratique d’un sport à une heure trop tardive peut aussi favoriser cet hyper éveil. En effet, le cerveau ne dispose pas d’assez de temps pour faire une pause et basculer en mode veille. Alors évitez tous les activités stimulantes en début de soirée.

Dans l’insomnie, l’hyperéveil peut se déclarer sur 2 plans :

– sur le plan psychologique, cette incapacité à dormir malgré la fatigue est provoquée par une hyperactivité corticale intense. Elle est accompagnée de pensées qui s’entrechoquent, avec ou sans anxiété.

– au niveau physique, cette difficulté à s’endormir malgré la fatigue se traduit par des tensions musculaires. Elle provoque une accélération du pouls, des bouffées de chaleur.

Fatigué mais je n’arrive pas à dormir : le stress

Selon l’INSERM, les personnes touchées par l’anxiété, le stress présenteraient 7 à 10 fois plus de risque d’être victimes d’insomnie chronique. Le manque de sommeil amplifie les niveaux d’anxiété et, inversement. Le sommeil profond aiderait à réduire ce stress. Se sentir envahi par le stress car vous êtes trop fatigué pour dormir est une spirale infernale dont il est difficile de s’extraire. En angoissant à l’idée de passer une mauvaise nuit et de ne pas être en forme le lendemain, vous risquez de faire une fixation. Cette crainte va alimenter votre stress. Cet état de peur et de nervosité est totalement incompatible avec l’état de relaxation qui précède normalement l’endormissement. Votre cerveau tourne alors à plein régime. Le corps est en état d’alerte prêt à réagir face à une potentielle menace. Votre instinct prend le dessus et vous dicte ce maintien en éveil afin de garantir votre survie et de vous défendre.

La peur de ne pas s’endormir peut faire naitre une anxiété dite de performance. Un type de stress qui va exacerber les périodes insomnies. Elles risquent ainsi de se répéter et de devenir chroniques. La clé pour réussir à dormir quand vous éprouvez des difficultés malgré un épuisement incontestable est de ne pas anticiper votre fatigue. Se libérer du stress est donc la solution imparable pour s’endormir. A savoir que le stress est insidieux. Si il n’empêche pas toujours de s’endormir, ce stress peut causer des réveils. Ces micro coupures au cours de la nuit viennent hacher les cycles du sommeil. Nous mettons parfois ces réveils nocturnes sur le compte d’autres facteurs : bruits, lumière. Toutefois le fait d’être extirpé de son sommeil et d’avoir du mal à se rendormir est souvent la faute du stress.

Le cercle du vicieux entre stress et sommeil

Des chercheurs de l’Université de Berkeley ont présenté une étude pour expliquer par quels ressorts un mauvais sommeil pouvait affecter la santé mentale (1). Ils ont utilisé l’IRM et la polysomnographie pour observer et analysé les ondes du cerveau des participants qu’ils visionnaient des vidéos émouvantes. Ils le regardaient à la fois après avoir bien dormi et une autre fois après avoir passé une nuit agitée. Les scientifiques leur ont ensuite demandé de remplir un questionnaire pour calculer leur niveau de stress. Ils ont alors découvert qu’après une privation de sommeil, le cortex préfrontal médian dans le cerveau (qui aide à lutter contre le stress) ne fonctionnait pas correctement.

L’étude a conclu qu’un sommeil de mauvaise qualité pouvait augmenter le stress émotionnel jusqu’à 30%. Les chercheurs ont également pu identifier une nouvelle fonction du sommeil profond qui atténue l’anxiété du jour au lendemain en restructurant les connexions cérébrales. En présence d’un déficit de sommeil, c’est comme si le cerveau appuyait sur la pédale d’accélérateur émotionne sans freiner.

Solutions si vous n’arrivez pas à dormir même en étant fatigué

Se coucher plus tard quand on est fatigué

Cela semble antinomique et l’exemple à ne pas suivre. Toutefois, cette solution peut vous aider à retrouver le sommeil. Nous avons tous tendance à vouloir aller au lit plus tôt et à avancer l’heure de notre coucher en cas d’épuisement. On a ainsi tendance à penser que quand nous sommes las, il est raisonnable de nous coucher très tôt. Si cette astuce peut faire ses preuves au début, globalement elle risque de dérégler notre horloge interne sur le long terme. Pour dormir, la solution réside dans la régularité des heures auxquelles nous allons nous coucher et auxquelles nous programmons notre lever.

La constance est le maitre mot. Respecter cette régularité vaut aussi pour les week-ends où les entorses à la règle sont fréquentes. En effet, nous avons tendance à casser notre rythme et le risque d’être trop fatigué pour dormir est grand. Toutefois, il ne faut pas diaboliser les relâchement de fin de semaine. On peut être flexible dans la mesure du raisonnable. En règle générale, si on veut éviter ce phénomène on se fixe une limite de plus ou moins 2 heures de décalage. L’idée répandue selon laquelle il faut à tout prix rattraper le sommeil perdu est fausse. Au contraire, ce petit jeu peut vite entraîner un déséquilibre entre le système d’éveil et le système de sommeil.

Sortir de son lit quand on arrive pas à trouver le sommeil malgré la fatigue

La nuit peut paraitre interminable quand on peine à s’endormir. Rester dans son lit quand on n’arrive pas à dormir, juste car on se sent fatigué n’est pas une bonne solution. En règle générale, attendre le sommeil nous angoisse. Le fait de patienter retarde l’endormissement. Si au bout de 30 minutes vous n’avez toujours pas réussi à dormir en dépit de la fatigue, sortez de votre lit. Mettez ce temps à profit pour vaquer à des occupations reposantes pour le corps et l’esprit (lecture, ranger des documents, pliez des vêtements, coloriage, posdast…Par contre évitez d’allumer votre téléphone ou de regarder la télé. En effet, vous risquez d’aggraver la situation. Ensuite, quand vous sentez le sommeil vous cueillir (paupières lourdes, bâillements…) allez vous coucher. La somnolence et ses signes d’alerte vous renverront illico presto dans les bras de Morphée.

Augmenter son apport en magnésium : solution naturelle contre la fatigue

Ce n’est pas forcément la première solution qui nous vient à l’esprit quand nous sommes trop fatigués et que nous n’arrivons pas à dormir. Sachez que le magnésium est un allié de taille. De faibles taux de magnésium sont régulièrement corrélés à des troubles du sommeil. Ce minéral contribue également à la décontraction et à la décrispation des muscles. Il a donc une incidence sur le système nerveux. Le magnésium favorise la hausse du taux d’acide gamma- aminobutyrique (GABA), un neurotransmetteur qui régule stress et anxiété qui nuisent au sommeil.

Si vous êtes trop fatigués pour vous endormir, ce minéral peut faire la différence. En effet la nervosité que l’on peut ressentir le soir est souvent associée à la fatigue. Le magnésium est la solution qui a la capacité d’agir sur ces 2 sphères. Il régule la fabrication de la mélatonine. Les aliments que nous ingurgitons suffisent rarement à couvrir nos besoins journaliers. C’est pour cette raison qu’un complément alimentaire est vivement recommandé.


Faire appel à sa pleine conscience : une bonne solution


Trop de fatigue et les difficultés à vous endormir persistent ? La pleine conscience peut vous soulager et favoriser la survenue de l’endormissement. Cette méthode peut s’avérer efficace si vous êtes épuisés et que vous avez l’impression que vos pensées défilent dans tous les sens,. L’état de pleine conscience vous pousse à vous focaliser sur l’instant présent. Plutôt que de vous laisser emporter dans le tourbillon vertigineux des angoisses et des contrariétés, vous pourrez ainsi prendre de la hauteur. Avec cette solution, vous aidez votre cerveau à mieux gérer les émotions négatives. La pratique de la méditation de pleine conscience peut contribuer à la réduction du niveau de cortisol sanguin, favorisant ainsi une bonne nuit de sommeil.

Selon une méta-analyse regroupant 47 études, (2) la méditation de pleine conscience pourrait atténuer les méfaits du stress, de l’anxiété et de la dépression. Une étude (3) a été conduite auprès d’entrepreneurs. Les chercheurs déclarent avoir remarqué que 10 mins de méditation de pleine conscience auraient la capacité de “compenser” une dette de sommeil. En effet, cette pratique équivaudrait à 44 mins de sommeil supplémentaires.

Pour mener à bien cette étude, ils ont fait participer 105 entrepreneurs. Plus de 40% des personnes recrutées ont affirmé travailler 50 h ou plus par semaine et dormir moins de 6 h par nuit. Ils ont noté que ceux qui dormaient plus, ou qui pratiquaient des exercices de méditation de pleine conscience faisaient état de niveaux inférieurs de fatigue.

Trop de fatigue : Compléments alimentaires pour s’endormir facilement et rapidement

troubles sommeil réveils

Vous êtes fatigués, malgré votre fatigue vous avez du mal à dormir ? Votre endormissement est compliqué ? Il est temps de franchir le cap et de tester les compléments alimentaires. Le laboratoire Lavilab vous propose des solutions naturelles pour chasser le stress, atténuer la fatigue et mieux dormir. Nous sommes positionnés depuis des années sur le créneau du bien être et vous aider à vous reposer et à bien dormir. Si vous avez du mal à vous endormir en raison de pensées envahissantes, du stress accumulé au cours de la journée, nous vous suggérons le complément alimentaire Sommeil Ultra. Ce complément alimentaire se démarque par sa composition.

En effet, il concentre des fortes teneurs, des dosages élevés en glycine par exemple. Sa forme galénique est également unique en son genre. En effet, le complément Sommeil Ultra se présente sous forme de stick liquide. Grace à cette forme originale vous profiterez des principes actifs normalement contenus dans 8 gélules classiques. Le complément apporte relaxation et délassement. Il vous plonge dans un état de décontraction intense propice au sommeil. Vous vous endormez plus sereins, et votre sommeil est moins léger, plus réparateur.

complément spray mélatonine

Si vous peinez parfois à vous endormir alors que vous ressentez pourtant une sensation de fatigue, le problème pourrait résider dans votre horloge interne. Exposition à la lumière, mode de vie irrégulier, décalage dans les heures de réveil et de coucher, stress, âge : autant de facteurs qui peuvent troubler votre production de mélatonine. Pour resynchroniser votre rythme et vous aider à dormir au moment où vous l’avez décidé : testez le complément alimentaire Sommeil Flash. Ce spray sommeil à la mélatonine régulera votre cycle éveil/sommeil. Il réduira la durée de l’endormissement et celle de vos réveils nocturnes.

(1) Overanxious and underslept Eti Ben Simon, Aubrey Rossi, Allison G. Harvey & Matthew P. Walker. Nature Human Behaviour volume 4, pages100–110 2020.

(2) Meditation Programs for Psychological Stress and Well-being. A Systematic Review and Meta-analysis Madhav Goyal, MD, MPH; Sonal Singh, MD, MPH; Erica M. S. Sibinga, MD, MHS.

(3) Close your eyes or open your mind. Effects of sleep and mindfulness exercises on entrepreneurs’ exhaustion. Charles Y.Murnieks Jonathan D.Arthurs.

Derniers articles

";
Send this to a friend