Retour au blog

Fatigue post covid

Vous êtes nombreux à vous plaindre et à reporter une fatigue persistante après avoir contracté la Covid. Vous pensiez vous rétablir rapidement mais la période de convalescence joue les prolongations et la fatigue ne se dissipe pas malgré le temps qui passe ? Alors la fatigue : un syndrome de Covid long ? On retrouve logiquement cet épuisement chez les patients hospitalisés qui ont développé une forme grave mais pas seulement. En effet, cette fatigue se retrouve chez des personnes ayant été sujettes à des formes légères de la Covid 19. Il est à noter que 6 semaines après l’infection, la moitié des patients n’ont pas récupéré totalement leurs capacités selon Pierre Tattevin, président de la Société de pathologie infectieuse.

Pourquoi ressent-on cette fatigue après la Covid ?

En règle générale, toutes les maladies de type infectieuse sont susceptibles de mettre l’organisme à plat pendant certains jours. En effet la Covid 19 met en tension les défenses immunitaires, expliquant ainsi la fatigue intense après la contraction du virus. C’est le cas tout particulièrement chez des personnes jeunes et sans comorbidités, présentant un système immunitaire réactif. Cette fatigue n’étonnait pas chez des personnes placées sous assistance respiratoire. Elle a toutefois surpris bon nombre de personnes ayant été touchées par le virus sans passer par la case hôpital .

Plusieurs études épidémiologiques ont mis en évidence un lien entre syndrome de fatigue chronique et maladies infectieuses. Un banal épuisement post virus s’échelonnant sur plusieurs semaines ne serait pas préoccupant. En revanche, cela devient inquiétant si les symptômes de fatigue persistent durant des mois. L’étude parue dans la revue Annals of Internal Medicine (1), a démontré qu’après 6 semaines, 1/3 des patients conservaient toujours des symptômes. 7 mois après l’infection de Covid, 26% des individus interrogés ressentent un manque d’énergie intense. Une 2ème étude publiée en 2003 (2) au cours de l’épidémie de SRAS a révélé que 40% des patients  souffraient d’épuisement des années après l’infection. Environ 25% d’entre eux ont été diagnostiqués avec un syndrome de fatigue chronique. Les femmes sont 43 % plus sujettes que les hommes à l’épuisement ou à la perte musculaire. Elles sont aussi 2 fois plus nombreuses à recevoir un diagnostic concernant leur anxiété.

Fatigue intellectuelle et mentale après la Covid

Après le 6ème mois sont les symptômes les plus fréquents sont la fatigue (80%), l’inconfort post-effort (73%), les troubles cognitifs (58%), les symptômes sensorimoteurs (56%), les douleurs à la tête (54%) et les difficultés de mémorisation (51%), selon une publication du Lancet en juillet 2021. Jusqu’à 75% des problèmes de fatigue chronique sont engendrés par une infection virale, selon l’Université de Columbia. Lors d’une infection virale comme la Covid 19, de molécules inflammatoires (cytokines) sécrétées par le système immunitaire pour réagir à l’infection virale sont libérées en masse. Ce «cataclysme cytokinique » fragiliserait le rempart sang-cerveau qui en temps normal met le cerveau à l’abri des substances néfastes pouvant se retrouver dans la circulation sanguine. Ce largage de cytokines causerait une neuro-inflammation. Elle serait la cause principal des troubles cognitifs pouvant également expliquer une sensation de fatigue mentale.

Selon une étude de la revue de référence Nature Neuroscience (3), le virus de la Covid, peut tuer certaines cellules du cerveau. Du sang va pénétrer dans des régions cérébrales, puis quand les cellules endothéliales sont mortes, des vaisseaux fantômes se forment, le sang ne transite alors plus à travers ces derniers. Des petites aires du cerveau ne vont donc pas être normalement alimentées en oxygène et en glucose. Ce phénomène peut créer un brouillard cérébral entrainant des difficultés lors de prise de décision, des troubles de la concentration.

Cette fatigue post Covid est-elle différente ?

La Haute autorité de santé (HAS) recense la fatigue comme « un symptôme parmi les plus prévalents qui peut perdurer lors de l’épisode de la Covid-19 ou refaire surface de manière impromptue après une période d’amélioration ».  Une fatigue suite à un effort physique est différente. Si elle s’accompagne d’un essoufflement persistant, elle est sans doute révélatrice d’un problème d’ordre respiratoire qui n’a pas été pris en charge, ou d’une anomalie cardiaque.

Revenons à nos moutons : en ce qui concerne le manque d’énergie durable, d’autres facteurs inhérents à cette crise sanitaire peuvent l’accentuer. C’est le cas d’un sommeil non réparateur, de l’anxiété, voire de la dépression… Les confinements répétés, la psychose savamment entretenue, les bouleversements sur le plan professionnel ont aussi fait exploser les troubles du sommeil et les troubles de l’humeur mettant en péril la santé mentale. Ces risques psychosociaux de l’épidémie forment un cocktail explosif épuisant le corps et l’esprit : la fatigue est alors physique et mentale.

Sortir de la fatigue

Certains patients viennent à bout de la Covid en étant littéralement immergés dans un «brouillard mental». Ils souffrent de confusion, de troubles de la mémoire, éprouvent de grandes difficultés à se concentrer. Ces divers symptômes sont souvent aggravés par le stress et l’angoisse de la maladie : la peur d’avoir frôlé la mort. Pour vaincre ces difficultés, un soutien psychologique. une écoute, une prise en charge par la parole sont recommandés. Cet accompagnement thérapeutique est indissociable du respect de règles simples d’hygiène de vie.

La fatigue est également physique. En effet, le corps a été mis à rude épreuve, le rétablissement puise vos ressources en énergie qui ont déjà été taries par le virus de la Covid. Vos nuits ont été plus agitées, le sommeil a été moins réparateur et vous vous sentez exténué. Il est important de reprendre une activité physique progressive et de vous confier à un professionnel de santé. Ne mettez pas cet épuisement sur le compte de la météo, de la saison.

Un coup de pouce naturel : les compléments alimentaires

Lavilab vous suggère également de tester ses compléments alimentaires. Ils pourraient vous aider à vous sentir plus énergique, en meilleure forme. Energie Ultra est un complément alimentaire préconisé en cas de fatigue chronique, persistante. Idéal en cas de baisse de régime, de convalescence, ce complément anti-fatigue comporte des actifs comme le Robuvit, un extrait de chêne aux effets prodigieux. Des études ont en effet prouvé que la supplémentation en Robuvit (Weichmann et al., 2021) réduisait les symptômes de fatigue chronique tout en contribuant à un rétablissement suite à une grippe.

Comme votre fatigue est également probablement liée à des troubles du sommeil, à un sommeil mouvementé, vous pouvez également vous reporter sur le complément Sommeil Ultra. Si vous vous sentez exténué au réveil, pas de doute c’est le signe que votre sommeil n’est pas récupérateur. Le complément Sommeil Ultra contribuera à l’amélioration de la qualité de votre sommeil. Il contribuera à limiter la survenue des réveils nocturnes, et vous aidera à entrer dans des phases profondes plus rapidement. Résultat : vous êtes plus vigoureux, alerte, moins somnolent au cours de la journée.

 

  1. COVID-19 Symptoms: Longitudinal Evolution and Persistence in Outpatient Settings. Mayssam Nehme, MD.
  2. Mental Morbidities and Chronic Fatigue in Severe Acute Respiratory Syndrome SurvivorsLong-term Follow-up. Marco Ho-Bun Lam, FHKAM(Psych)Yun-Kwok Wing, FRCPsychMandy Wai-Man Yu, MPH; et al.
  3. The SARS-CoV-2 main protease Mpro causes microvascular brain pathology by cleaving NEMO in brain endothelial cells Jan Wenzel, Josephine Lampe.

Derniers articles

";
Send this to a friend