Retour au blog

Auto hypnose sommeil

Vous avez du mal à vous endormir et cherchez une solution pour écourter votre durée d’endormissement. Une solution relaxante, apaisante et naturelle ? Les thérapies alternatives et autres techniques ont fleuri sur le web ces dernières années, l’auto hypnose pour le sommeil déchaine les passions. Zoom sur cette technique pour lâcher prise et enfin plonger dans le royaume des songes.  

L’auto hypnose pour le sommeil vend la promesse de vous aider à faire abstraction de votre environnement pour vous immerger pleinement dans votre vécu intérieur. L’état d’auto hypnose s’élève au delà de la rêverie ou de la concentration poussée à l’extrême, car il influence notre perception des émotions et des sensations.

L’auto hypnose permet-elle de lutter contre l’insomnie ?

L’auto hypnose a pour vocation de vous aider à vous détacher et vous isoler des stimuli extérieurs (bruits, lumières…) qui jouent sur votre état d’excitation et de stress en nuisant à votre sommeil. Elle cible les motifs les plus fréquentes des trouble de l’endormissement comme le stress, l’anxiété ou les ruminations permanentes avant le coucher. L’auto hypnose régule ce flot de pensées intempestives et vous aide à vous plonger dans un état de relaxation propice à l’endormissement. Avec le mécanisme de la suggestion, elle a la faculté de transformer les automatismes, modes de fonctionnement bien ancrés et les pensées négatives qui cultivent le stress nocturne terreau fertile de l’insomnie. L’autohypnose est plus efficace si l’insomnie est en relation avec une période stressante. En cas d’insomnie chronique, l’auto hypnose est intéressante pour renforcer le travail effectué avec un psychologue ou un médecin.

Tout le monde est-il réceptif à l’auto hypnose pour le sommeil?

Plusieurs études révèlent qu’environ 10 % des individus présentent une résistance aux suggestions hypnotiques Peu d’études s’intéressent à l’autohypnose, toutefois une a été réalisée sur 84 enfants et adolescents victimes d’insomnie. 90 % ont reporté une baisse du temps d’endormissement, pour 1/4 des participants, les effets étaient visibles dès la 1ère séance. On peut alors s’attendre à s’endormir plus rapidement dès les premières séances si on a des difficultés mal à se relaxer. Plus on pratique l’auto hypnose, plus on s’accoutume et on parvient plus facilement à entrer dans l’état de transe. Pour s’initier à l’auto hypnose, il est plus aisé de s’appuyer sur un enregistrement audio dans lequel la voix d’un hypnothérapeute guide le sujet.

Pratiquer une séance d’auto hypnose “sommeil” : les étapes.

  • Allongez vous dans votre lit et fixez le plafond en prenant soin d’éteindre la lumière. Prenez 10 lentes inspirations et expirations. Visualisez chacun chacun de vos membres, et imaginez une énergie, une source de chaleur parcourir progressivement votre corps. Prenez conscience du poids, de la température de votre corps.
  • Plusieurs possibilités selon vos envies
  • Pour vous détendre et chasser le stress, imaginez vous dans un endroit calme, emprunt de sérénité, un lien réconfortant : votre maison d’enfance, un lieu de vacances… Mobiliser tous vos sens pour vous y immerger le plus possible  : imaginez des parfums agréables, des bruits apaisants comme le clapotis des vagues.
  • Pour lâcher prise, tentez de visualiser un coucher de soleil, les détails de ce paysage. Observez la couleur du ciel, les différentes teintes, de la nuance la plus claire à la plus foncée. À chaque nouveau coloris, l’auto hypnose est plus profonde. Il est courant de se servir des effets thérapeutiques des couleurs car certaines ont des bienfaits apaisants.
  • Pour réfréner les pensées qui vous assaillent, qui tournent en boucle dans votre tête, utilisez l’image de la roue d’un moulin qui tourne et charrie l’eau et ralentit au fur et à mesure.

Quelques exercices d’auto hypnose pour dormir

La respiration : pour favoriser l’endormissement

Les yeux fermés, pratiquez la respiration abdominale. Elle consiste à gonfler le ventre au moment de l’inspiration en vous attardant sur la durée, l’intensité de votre souffle. Soufflez lentement quand vous expirez en ressentant votre ventre se dégonfler. Cette méthode est également utilisée en sophrologie . Physiologiquement, elle fait redescendre le diaphragme qui va alors effectuer une pression sur le nerf vague, générant ainsi une profonde relaxation facilitant l’endormissement. Cette technique respiratoire est est à réaliser en préambule pour s’essayer à l’auto hypnose.

La relaxation progressive pour s’exercer à l’auto hypnose

Concentrez vous sur les différentes parties de son corps, en les imaginant les unes après les autres. Commencez ce scan corporel par les pieds et remontez jusqu’à la tête : les pieds, puis les chevilles, les genoux, etc. À chaque étape, imaginez que vos membres s’alourdissent jusqu’à s’enfoncer dans le matelas, comme dans des sables mouvants.

La spirale des sens favorable au sommeil

Prenez désormais conscience de sa place que votre corps occupe dans le lit et dans la chambre. Le but est de balayer les sens de la vue, de l’ouïe, et du toucher, successivement pour élargir la sphère explorée. Vous étendrez donc l’espace imaginé à la pièce, en visualisant les meubles, la décoration, en écoutant les bruits, en ressentant les textures, les parfums.. Vous étendrez ensuite le périmètre à votre domicile puis à la rue, à la ville. L’espace s’entendra jusqu’à la terre avec sa position dans l’univers, voire au delà, en laissant votre conscience occuper tout l’espace.

Laisser déborder ses pensées

Pour les personnes qui cogitent et se torturent l’esprit au moment du coucher : faites déborder votre flot de pensées. Ainsi, vous saturerez l’hémisphère gauche “analytique” de votre cerveau. Plutôt que de cesser de réfléchir et de ruminer, il est parfois plus efficace de pousser la réflexion. Cela induit le fait de se poser une nouvelle question avant d’avoir apporté une réponse à la précédente, et ainsi de suite jusqu’à saturer le système de réflexion. Si cette méthode vous semble trop alambiquée, vous pouvez aussi jouer avec les nombres en démarrant avec le chiffre 1 et multipliant par 2 à chaque expiration(2…4…8… etc.), jusqu’à ce que les nombres deviennent si longs que l’esprit préfèrera décrocher.

Derniers articles

";
Send this to a friend