Retour au blog

Angoisses nocturnes : causes et solutions

Réveil en sursaut, corps ruisselant de sueur, vous sentez le sang battre dans vos tempes, le stress qui vous oppresse ? Qui n’a jamais expérimenté d’angoisse nocturne ? L’angoisse nocturne s’apparente à une attaque de panique. A l’inverse de l’anxiété, qui se déclenche face à un danger réel ou présupposé, l’angoisse nocturne advient brutalement sans motif apparent. Les symptômes de ce stress quasi irrationnel ne trompent pas : gênes thoraciques et abdominales, tachycardie, nausées, vertiges… À ces symptômes physiques viennent s’adjoindre des troubles psychiques dominés par une impression de mort imminente et le besoin de se dérober pour se protéger. Le dormeur se réveille apeuré. Il cède à l’attaque de panique, se demande où il se trouve, il est désorienté. Ce trouble peut également revêtir la forme de pensées obsessionnelles au moment du coucher, qui empêchent de fermer l’œil, et provoquent des insomnies.

Causes récurrentes de l’angoisse nocturne

L’angoisse nocturne garde sa part d’ombre, néanmoins plusieurs causes ont été pointées du doigt. Le stress et l’anxiété accumulés dans la journée peuvent expliquer cette résurgence de stress au beau milieu de la nuit. Les crises d’angoisse nocturnes sont impressionnantes et déroutantes. Les personnes expérimentant ces angoisses nocturnes stressent à l’idée d’aller se coucher. Ce stress intense alimente donc un cercle vicieux propulsant le dormeur dans une spirale infernale : le stress est donc quasi permanent. En étant obnubilé par ce risque de crise, vous vous convainquez de leur survenue. Des causes physiques peuvent aussi expliquer des angoisses nocturnes : l’apnée du sommeil. En minimisant la quantité d’oxygène dans le sang, cette anomalie respiratoire pousse le cerveau à sécréter une hormone du stress, ce qui favorise l’apparition de l’angoisse nocturne. D’autres crises sont aussi le fait cas peuvent de reflux gastriques qui provoquent des douleurs et tirent le dormeur de son sommeil.

L’angoisse nocturne est souvent assortie de stress diurne. Au cours de la nuit, durant vos songes, le cerveau continue à être en surchauffe (grâce aux rêves,), le stress qui ne peut rejaillir au cours de la journée ressurgit alors au milieu de la nuit. Posez-vous ces questions, des contrariétés pourraient expliquer vos angoisses nocturnes.

  • Vous sentez-vous nerveux actuellement ?
  • Etes-vous confronté à des problèmes non résolus ?
  • Avez-vous le sentiment d’être sous pression, surchargés de travail ?
  • Vous apprêtez-vous à passer un examen ?
  • Avez-vous des problèmes relationnels ?
  • Avez-vous des problèmes financiers ?

Des solutions contre l’angoisse nocturne

Pour la combattre, il est important de maitriser son stress. Vous pouvez par ex pratiquer des exercices de relaxation en vous tournant vers la sophrologie pour apaiser votre nervosité avant de vous coucher. Vous pouvez méditer avant de dormir. Le reiki traditionnel peut aussi calmer votre anxiété et vous aider à lâcher prise. La majeure partie des personnes touchées par ces angoisses, ce stress nocturnes se rue chez leur médecin pour obtenir la prescription de somnifères souvent la solution de dernier recours, l’artillerie lourde, or il n’est pas impératif d’en arriver à ce stade ultime. Il existe des méthodes douces pour vous éloigner du risque d’accoutumance, des alternatives naturelles contre les angoisses nocturnes (thérapies, sophrologue, psychologue, exercices de respiration, compléments). Enfin, si votre angoisse nocturne est la conséquence d’un trouble physique, rapprochez-vous d’un médecin pour recevoir le traitement approprié.

Derniers articles

";
Send this to a friend