Retour au blog

Stress dans la vie de couple, le stress amoureux

La vie de couple n’est pas un long fleuve tranquille, nous avons beau être éperdument amoureux, les tensions, les conflits font partie du quotidien et sont sources de stress. Couple qui bat de l’aile, stress induit par votre conjoint, anxiété par rapport à l’avenir amoureux : le couple rime souvent avec stress. Entretenir la flamme, cultiver la relation fait peser sur les épaules une certaine pression. D’autre part, vivre sous le même toit peut être stressant : la cohabitation, l’adaptation, les divergences sont sources de tension dans le couple et peuvent mettre le feu au poudre. En effet, les questions financières, la répartition des taches ménagères, l’éducation des enfants peuvent mener à des débats houleux, des tergiversations permanentes qui peuvent exacerber stress et anxiété et mettre vos nerfs à vif. Comment gérer le stress dans le couple ? Comment ne pas communiquer ce stress à son conjoint ?

46% des femmes admettent que leur compagnon les stresse plus que leurs enfants (1). Une deuxième étude américaine corrobore ces résultats : il y a un écart entre le taux d’hormones de stress chez les femmes en couple et celles célibataires. Les femmes sont nettement plus stressées. La situation sanitaire a fait exploser le stress dans les relations amoureuses : 12% des couples songent à la rupture quand la situation sanitaire se sera améliorée (2)

Les facteurs, les causes les plus fréquentes du stress dans la vie de couple

Une étude a été conduite par Harris Interactive en 2017  sur 2084 personnes entre 18 et 65 ans. Les répondants vivaient tous en couple : mariés ou en concubinage. Cette étude a fait émerger 15 “facteurs clés” dans l’apparition du stress, toutefois 4 d’entre eux se sont vraiment détachés par leur prévalence.

35% des personnes en couple estiment que le stress professionnel interfère dans leur relation sentimentale

Le stress enduré sur son lieu de travail semble bien infuser la sphère personnelle et parasiter la vie de couple. Difficile de laisser ses problèmes sur le pas de la porte. Ce stress accumulé au cours de la journée peut rendre irritable nerveux et faire des victimes collatérales. Les membres de la famille peuvent faire les frais de ce stress. Le ou la partenaire dans le couple peut également reprocher à l’autre d’être trop dévoué à sa carrière et de ne pas assez s’investir au sein de la relation.

Cela peut se traduire par une dilemme : fixer un ultimatum choisir entre son couple ou son métier. Le stress professionnel induit une fatigue délétère sur la relation. La personne est fatiguée, énervée et n’a pas le cœur à consacrer des moments à l’autre. Elle est accaparéa par son travail et n’arrive pas à tout mener de front. Le travail occupe une place prépondérante. Pour 50%,  il occupe la 1ère position devant la vie de famille (30%) et la vie sociale (3%).

33% des personnes en couple considèrent que la fatigue nuisant aux relations intimes est un facteur de stress considérable

Quand nous sommes stressés, surmenés, angoissés : la fatigue se fait très vite ressentir. En effet, le stress malmène l’organisme, chamboule le cycle du sommeil. On se trouve vite sur les rotules. La fatigue physique et mentale ne favorise pas les moments à deux, l’intimité. Cette fatigue est essentiellement causée par la charge mentale, les obligations au sein du ménage : entretien du foyer, éducation des enfants, gestion de l’intendance, vie professionnelle.

L’insuffisance de libido est citée par 28% des personnes en couple comme cause de stress

Le manque de libido, une vie sexuelle peu épanouissante sont des motifs de friction ou de stress dans une relation. Il convient de déceler la cause de cette libido en berne. Comme par ex un complexe par rapport à sa propre image, un manque de confiance en soi, la prise d’un contraceptif qui dérègle le système hormonal. Le stress peut être envahissant au point de vous détourner de vos désirs, il peut causer un manque d’énergie pouvant expliquer cette perte d’intérêt.

L’argent cité par 27% des personnes en couple comme source de stress

L’argent est un sujet sensible qui peut échauffer les esprits au sein du couple. Un sujet de dissension peut être le rapport à l’argent, la façon dont chacun pilote son budget. En effet, dans le relation amoureuse les antagonismes peuvent apparaitre : un partenaire peut être panier percé, dépensier, tandis que l’autre pense plutôt à épargner, est prévoyant. L’appréhension que l’autre dilapide le budget du ménage, l’angoisse de déterminer qui va payer et pour quel poste de dépenses, la répartition des factures sont autant de situations stressantes.

Tout comme la question épineuse du salaire : Que se passe t-il quand le ou la partenaire a des revenus nettement plus confortables et que l’écart se creuse, qui met la main à la poche ? Une personne ayant des revenus plus modestes peut se sentir mal à l’aise, redevable ou avoir l’impression de quémander. L’argent peut également devenir un moyen de pression exercé sur le ou la partenaire pour retenir l’autre, une forme de dissuasion de quitter le domicile conjugal ou une forme de chantage. La question des priorités financières engendre également du stress : dans le couple on a pas toujours le même sens des priorités et il est parfois difficile de s’accorder sur l’allocation des budgets.

Une femme gagnant plus de 40% du revenu du couple stresserait son conjoint

C’est la découverte édifiante d’une chercheuse de l’université Bath (3). Elle a examiné des données collectées auprès de 6 035 couples de 2001 à 2015 aux États-Unis. Le stress surgirait quand les hommes ne sont pas les pourvoyeurs du ménage ou en cas de dépendance financière. Si ce taux franchi les 40%, ils seraient mal à l’aise, ce taux pourrait avoir un effet castrateur, impacté leur virilité et leur statut de chef de famille.

La charge mentale source d’anxiété dans une relation amoureuse

La  raison d’un stress permanent dans le couple peut être la charge mentale. Cette pression repose essentiellement sur les femmes qui sont mères. Les femmes accomplissent leur rôle de mère, s’occupent souvent des taches ménagères. En parallèle, elles essayent de maintenir leur rôle d’épouse et de se consacrer à leur travail. Certaines déplorent de ne pas être suffisamment épaulées par leur compagnon. Elles sont souvent celles qui se sacrifient pour aller chercher les enfants, faire à manger et se trouvent vite submergées, stressées.  Près de 20% des Français estiment  la subir de manière excessive. elle touche 8 femmes sur 10. (4)

L’arrivée d’un enfant : un évènement stressant dans la vie amoureuse

Pour le docteur Geberowicz, co-auteur de l’ouvrage Baby-clash, la naissance d’un enfant peut être source de stress et détruire le couple : 20 à 25 % des couples se séparent dans les premiers mois suivant l’arrivée du bébé. Une étude (5) s’est intéressée aux répercussions de l’arrivée d’un enfant dans la vie de couple. 66% des mères ont reconnu avoir souffert et avoir subi un stress intense  et 20% d’entre elles affirment que leur couple a souffert.

Découvrez des compléments anti-stress, pour surmonter les difficulté de la vie de couple, de vie de famille

Lavilab propose des compléments alimentaires hauts de gamme pour combattre les stress et des méfaits. Pour restez zen dans les moments conflictuels, lorsque vous êtes confrontés à des difficultés dans votre vie personnel : testez le complément Epuisement. Ce complément anti-stress vous apportera un soutien moral et vous aidera à combattre la charge mentale qui pèse sur vous. Si vous vous sentez débordés, mentalement fatigués, que vous souffrez d’un burn out parental ou conjugal, ou êtes sur le point de craquer face à la pression, c’est le complément qui vous aidera à tenir bon.

compléments alimentaires stress

Dans la vie amoureuse, dans sa vie de couple, il y a des hauts et des bas, on traverse parfois des zones de turbulence. Nous sommes parfois agacés, exaspérés par notre amoureux.se, qui joue avec nos nerfs. Lavilab vous propose un complément pour vous aider à mieux gérer votre nervosité, votre colère ainsi que votre irritabilité. Avec le complément Sérénité Ultra, vous vous sentirez moins à cran, il rétablira calme et quiétude quand vos relations seront orageuses et que votre vos nerfs seront à fleur de peau.

stress complément alimentaire

Les 3 attitudes favorisant le stress dans la relation amoureuse

Indifférence : une communication brouillée

Rien de plus stressant que de partager sa vie avec un ou une partenaire faisait preuve de froideur, d’insensibilité, semblant vivre avec un certain détachement dans la relation sentimentale. La sensation de rester de marbre, l’absence de curiosité à notre égard sur nos émotions, nos envie et besoins dans le couple font naitre une sensation d’incompréhension, de ne pas être épaulé par notre partenaire. Rien de plus angoissant, anxiogène que de ne pas être rassuré lorsque la vie nous met à rude épreuve. Sans partage d’expérience ou d’émotions lors des écueils de l’existence, des deuils, des drames, sans. solidarité face aux critiques… Nous sommes alors délaissés, livrés à ce nous-mêmes. Ce phénomène accroit le stress dans le couple. En effet, dans la tourmente, un soutien émotionnel, une épaule sur laquelle se reposer permet de mieux gérer ses émotions et procure une certaine forme d’apaisement pour contenir le stress.

La Négligence : source de tension

Dans le couple, quand la routine s’installe, le ou la partenaire peut glisser dans le relâchement et la paresse, se reposer sur ses lauriers. En effet, tout lui semble acquis, moins d’efforts sont alors déployés. La flamme semble s’éteindre à petit feu. Les démonstrations, les gestes et preuves d’affection se raréfient. Le couple vit mécaniquement ensemble comme par habitude. Des petites remarques cinglantes, des railleries peuvent laisser s’imposer un égo qui écrase l’autre et ne le respecte plus. Cette détérioration de l’intérêt, de la déférence, et de l’entraide renvoie un sentiment de rejet et d’humiliation. La personne négligée stresse. Elle culpabilise, déploie des trésors d’ingéniosité pour de nouveau exister à travers le regard de l’autre et a l’impression que ses efforts son vain.

L’exigence à l’origine des frictions

La ponctualité, être serviable, bon conseiller, faire des sacrifices, rester séduisant(e), mettre la main à la pate : le vie de couple réclame de multiples exigences. Si dans la relation amoureuse, le.la partenaire ne témoigne pas de gratitude, d’encouragement vis à vis de l’implication de l’autre : automatiquement, l’autre se sent dévalorisé. Ce type de relation altère l’estime de soi. Surtout quand le ou la partenaire se fait violence, y met de la bonne volonté et au final ne reçoit aucun commentaire positif de la part de l’autre. On se met alors la pression pour sauver son couple. On stresse alors à l’idée de perdre l’autre, on met les bouchées doubles pour répondre aux exigences de l’autre.

L’anxiété relationnelle : un stress permanent dans la vie amoureuse, de couple

L’anxiété relationnelle englobe pléthore d’émotions négatives que l’on porte sur sa relation amoureuse ou sur son partenaire. Le spectre s’étend de la jalousie, à la peur que l’autre nous échappe, jusqu’aux doutes. Ce stress peut nous cueillir à n’importe quel moment de la relation sentimentale. Dans le couple, la personne anxieuse se questionne, se fait du mauvais sang, s’imagine un dénouement tournant au mélodrame. Voici des pensées qui intensifient cette anxiété :

  • La crainte que l’on nous mente.
  • La peur des récits parcellaires, des cachotteries.
  • L’impression de pouvoir être trahi(e).
  • Se demander si l’amour de l’autre est sincère et réciproque.
  • S’interroger sur une tromperie, une infidélité.
  • Se poser la question de la solidité, pérennité de la relation.
  • Le stress de ne pas mériter l’autre, de le décevoir, de ne pas être à la hauteur.

Les symptômes du stress relationnel

Faible estime de soi au sein de la relation amoureuse

Le manque de confiance, la peur de l’échec, d’être jugée peut pousser à se surpasser, à s’infliger une pression pour plaire, pour trouver grâce aux yeux de l’autre. La faible estime de vous vous plonge dans une situation où vous êtes sur la sellette. Vous vous imaginez que l’autre finira par se lasser de vous, trouver quelqu’un d’autre. Le stress peut alors très vite vous toucher.

Peur du rejet dans le couple

Vous craignez d’être abandonné(e), délaissé(e), pas assez intéressant(e), désirable. Vous vous demandez si vous en faites trop ou pas assez. Ainsi, vous réfléchissez constamment, ce qui vous empêche de faire preuve de spontanéité. Vous préméditez tout en anticipant la réaction de l’autre et mettez parfois vos opinions de coté pour ne pas froisser la personne. Cette situation est alors angoissante, déstabilisante.

Isolement amoureux

Vous êtes tellement dévoué(e) corps et âme dans votre couple que vous vous coupez du monde. Vous, vous repliez comme si votre couple était hermétique au reste du monde. Dans votre nid douillet d’amour, l’isolement ne vous fait entrevoir que des activités à 2. Toutes vos activités se font en présence de votre moitié, vous êtes collés l’un à l’autre et vous éloignez alors de vos amis, de votre cercle proche. Vous vivez une relation amoureuse quasi exclusive

Besoin d’attention dans la vie sentimentale

Vous avez besoin d’affection, des conseils, de l’écoute de votre partenaire tout le temps. Vous ne laissez pas votre compagnon, votre femme se réfugier dans son jardin secret, avoir son intimité. Cette situation est stressante pour vous comme pour l’autre qui se sent stressé par votre coté intrusif, vos sollicitations et peut se sentir étouffé, oppressé.

Possessivité/Méfiance

La jalousie peut générer un stress maladif dans la vie de couple. Des antécédents dans votre vie sentimentale, le fait d’avoir été bafoué(e) peut expliquer votre méfiance et besoin d’être rassuré(e) sur l’emploi du temps de l’autre. Vous êtes toujours dans le soupçon, ne dormez pas sur vos deux oreilles, êtes sur le qui vive. Vous avez l’impression que l’on vous mène en bateau et prenez tout avec des pincettes avec un besoin de vérification, de contrôle obsessionnel et cette situation vous pèse.

L’effet domino du stress sur votre le conjoint : la transmission de l’anxiété

Si votre votre mari, votre femme, votre partenaire subit de plein fouet votre stress, pâtit de ce climat électrique. Il (ou elle) vous renvoyer ce stress soit en vous le faisant sèchement en se plaignant de votre comportement soit sous forme de colère froide en se murant dans le silence. La réaction de notre partenaire face à notre stress : critiques, réflexions, indifférence peut provoquer une tension faisant monter d’un cran le niveau de stress. Inconsciemment, on décharge parfois ce stress sur notre partenaire qui doit ramasser les pots cassés. L’autre devient alors un réceptacle de notre colère. On impose alors nos angoisses à l’autre on lui communiquant notre anxiété.

La clé pour contrecarrer le stress dans sa vie amoureuse

Le professeur de psychologie Guy Bodenmann a analysé pendant plus de 20 ans les conséquences du stress quotidien sur la relation amoureuse. Il a essayé de comprendre les raisons de la dégradation de la relation, tout en s’attelant à la réflexion autour des stratégies pour limiter cette dégradation. Les tracas de la vie amoureuse émoussent les émotions positives et peuvent se conclure par un désamour.

S’adapter : plus les partenaires surmontent «ensemble» les épisodes stressantes, plus ils maximisent les probabilités d’une relation fiable et stable. L’union, l’harmonie amoureuse résiderait dans l’affrontement d’un ennemi commun.

Les couples les plus épanouis sont ceux partageant leurs expériences, anxiogènes. Ils s’écoutent, font preuve d’empathie, s’encouragent. Ce soutien outrepasse la communication positive. Les couples qui tiennent se font plus de compliments, mais s’offrent également plus de soutien (moral, affectif, financier…). Les couples qui dialoguent et se soutiennent avec bienveillance activent aussi la sécrétion de leurs endorphines, hormone efficace contre la douleur psychique. Dans la vie de couple, l’entraide nous aide à développer notre intelligence émotionnelle qui se traduit par une acceptation des fragilités émotionnelles de l’autre.

 

  1. L’étude Ifop a été réalisée pour YesWebloom.com, par questionnaire auto-administré en ligne du 7 au 10 mai 2021.
  2. Spousal Relative Income and Male Psychological Distress First Published October 28, 2019.  PubMed https://doi.org/10.1177/0146167219883611.

    4 L’entreprise O2 et l’institut Ipsos 2017 501 femmes et 501 hommes ont été interrogés de manière paritaire au sein de l’échantillon.

Derniers articles

";
Send this to a friend