Compléments gummies sommeil

Les gummies sommeil sont des compléments alimentaires gélatineux qui ressemblent à des bonbons à mastiquer. En général ces gommes sont formulées à partir de pectine de fruit, un gélifiant naturel, de gomme d’acacia ou d’agar agar. En général les gummies ou gommes sommeil séduisent par leur aspect régressif, coloré et ludique. Ces compléments ont gagné les faveurs du public ces dernières années, ils se déclinent pour toutes les problématique : gummies peau, ongles, cheveux. Ces compléments ont le vent en poupe, vous n’avez pas pu passer à coté de la tendance. Qui n’a jamais vu ces gommes pour le sommeil en tête de gondole dans les parapharmacies. Ces compléments  pour faciliter l’endormissement, améliorer la qualité du sommeil, réduire les réveils nocturnes, mieux dormir font fureur. Coup de projecteur sur ces gommes qui détonnent, on lève le voile sur les secrets des gummies sommeil.

Les compléments alimentaires sommeil sous forme de gomme ont détrôné les classiques comprimés et gélules qui essaimaient les rayons des pharmacies. La tendance est au gummies, chez Lavilab nous avons opté pour un autre choix pour notre complément Sommeil Ultra : les sticks liquides sommeil. Cette forme galénique n’est pas une lubie de notre part mais un choix motivé par une volonté d’efficacité et une amélioration de l’absorption. Tout comme pour les gommes sommeil, les sticks liquides peuvent être pris sans eau directement : un atout pratique indispensable.

Gummies pour mieux dormir : une forme pour faciliter la prise ?

Beaucoup de consommateurs de compléments alimentaires ne sont pas toujours rigoureux dans leur cure. Ils ont tendance à oublier, à prendre leur complément un jour sur deux compromettant ainsi le résultat du traitement. Le gummy s’est alors imposé comme une solution séduisante pour convertir les tètes en l’air, les réticents, ceux qui avaient la fâcheuse tendance d’arrêter en cours de route, qui considéraient que la prise de compléments n’était pas une partie de plaisir. Le but étant d’ajouter une dimension ludique et non plus seulement une dimension curative. De ce fait, ce complément sous forme de gomme tend à réinventer la façon de se supplémenter en s’éloignant de l’image médicale et en renouant avec l’esprit lifestyle, esthétique.

Les “gummies”, sommeil ressemblent à s’y méprendre à des petits bonbons. Ces compléments alimentaires fruités sont en plein boom, à tel point que ce marché des gommes devrait connaitre un taux de croissance annuel de 8,40% et générer 7,15 milliards de dollars d’ici 2025, Pourtant, ces compléments sommeil sont parfois décriés par certains spécialistes de santé qui ne sont pas tendres avec ces petites gommes.

Composition des gommes sommeil :

  • Des plantes, vitamines ou minéraux.
  • Un sucre souvent du saccharose, du sirop de blé. Pour les gummies sans sucre, les édulcorants sont privilégiés.
  • Des gélifiants qui leur confèrent une texture caoutchouteuse, élastique. Des gélifiants végétaux comme la pectine de fruits, l’agar-agar ou la gomme d’acacia.
  • Un enrobage constitué de sucre, de cire de carnauba.
  • Des arômes et des parfums fruités…

Une notion plaisir qui favorise le surdosage ?

Laurence Coiffard, professeur en galénique à l’université de Nantes déplore que dans certains gummies les actifs présentent une faible teneur. Elle pointe du doigt au autre bémol : le sucre, – sirop de blé,  de glucose, fructo-oligosaccharides qui caracolent souvent en tète des ingrédients. Laurence Plumey, médecin-nutritionniste est sceptique au sujet de l’efficacité des gummies. Elle incrimine les sucres dont ils regorgent et l’ambivalence du produit, le mélange des genres, elle déclare “On ne peut pas à la fois être un bonbon et un produit santé”, Elle redoute que ces compléments alimentaires puissent devenir addictifs en encourageant une surconsommation de sucres et en poussant au grignotage. Elle craint que le message ne soit brouillé. Pour les défenseurs des compléments “gummies sommeil” leur gout et leur aspect incitent à la régularité du suivi de la cure et facilitent l’observance.

S’endormir, améliorer son sommeil en ingérant des gummies peut entrainer une surconsommation, un abus. En effet, leur gout agréable, leur présentation à mi chemin entre complément et friandise peut encourage le consommateur à excéder les doses et à ne pas respecter la posologie. Pour les gummies vitalité et énergie, cela peut devenir problématique. Un surdosage en vitamine A ne fait pas bon ménage avec l’exposition solaire. Tout comme les vitamines C et E, qui sont des antioxydants vantés pour leurs mérites mais qui en excès peuvent devenir pro-oxydant. Outre le risque de surconsommation, le conditionnement des molécules propre aux gummies fait parfois l’objet de critiques : certains leur reprochent leur fragilité, leur sensibilité à la chaleur.

Les gommes sommeil sont-elles réellement efficaces ?

Le nutritionniste Anthony Berthou dénonce le faible dosage de certains actifs, dont les taux seraient trop anecdotiques pour délivrer des réels bienfaits. Pour l’absorption les quantités ne correspondraient pas à celles requises ayant démontré leur efficacité lors d’études cliniques. Il cite l’exemple de la valériane favorisant le sommeil, la relaxation qui présente une certaine amertume. Ce gout amer n’est pas perceptible sous forme de gélule à avaler, mais il serait désagréable sous forme de gummies. Or, l’atout majeur de cette forme de complément alimentaire c’est son gout.

Gardez l’œil ouvert sur certains actifs, pour les probiotiques par ex. En effet, ces derniers démontrent leur efficacité à condition d’être absorbés dans les intestins. Ainsi, il sont plutôt à éviter sous forme de gummies car ils pourraient être éliminés avant de se trouver dans le microbiote intestinal.

L’offre de ces compléments alimentaires est moins vaste que celle des compléments alimentaires classiques, car certains actifs (comme le fer ou le magnésium) sont plus compliqués à stabiliser pour ce type de texture. Les gummies contiennent en général des principes actifs en plus faible quantité et moins nombreux. Pour un grand nombre de compléments sous forme de gommes, les quantités d’actifs sont souvent inférieures à leur équivalent dans une gélule ou un comprimé. Comment expliquer ce phénomène ? C’est notamment dû aux multiples composants exigés pour concevoir et développer leur consistance singulière : sucre, colorants, acidifiants… . Mécaniquement, il reste moins d’espace pour les vitamines et nutriments essentiels. Difficile d’ajouter 500 mg de vitamine C dans 1 gummy par ex à moins que ce dernier n’ait une taille surdimensionnée (alors que c’est possible sous une autre forme galénique)

";
Send this to a friend