Retour au blog

Burn out : Pourquoi les femmes de plus de 50 ans sont plus touchées que les hommes ?

Prises entre une carrière à mener, leurs enfants pas encore indépendants et leurs parents souvent dépendants, les femmes de plus de 50 ans souffrent souvent d’un stress important à ne pas négliger et sont souvent plus touchées que les hommes par le burn out.

LES FEMMES PLUS VULNÉRABLES FACE AU RISQUE DE BURN-OUT

Selon une enquête réalisée par la CFDT, 36 % des français auraient déjà fait un burn-out. Parmi eux, les femmes y sont plus souvent confrontées que les hommes. Elles sont ainsi 39 % à avoir été victimes du syndrôme de l’épuisement professionnel, contre 31 % des hommes interrogés.

L’âge avançant, nous devrions être plus préparés pour faire face au stress. Pourtant, l’âge avançant, nous sommes confrontés à de nouvelles sources d’anxiété dans le cadre de notre travail : l’arrivée de la nouvelle génération, l’évolution des technologies, la peur des restructurations et du chômage… Autant de facteurs de risques qui amplifient un stress déjà présent depuis de nombreuses années, et qui favorisent l’apparition des premiers symptômes du burn-out.

UNE GÉNÉRATION SANDWICH CONFRONTÉE AU STRESS PERMANENT

Les femmes de plus de 50 ans sont d’autant plus sensibles au stress qu’il ne se limite pas à l’univers professionnel. Elles ont mené une carrière, élevé leurs enfants, et gérer le quotidien. À l’aube de la cinquantaine, elles sont confrontées à de nouvelles problématiques renforçant l’anxiété.

Les enfants devenus grands ne sont pas encore autonomes financièrement. Ils ont souvent des difficultés à trouver une situation professionnelle stable. En parallèle, les parents avancent dans l’âge et ont désormais besoin de l’aide de leurs enfants. Les femmes de plus de 50 ans sont ainsi les premières concernées face à la maladie et la perte d’autonomie de leurs parents. Elles doivent désormais porter sur leurs épaules le poids de plusieurs générations.

Mesdames, prévenez dès maintenant le burn out ! La première chose à faire est d’en parler. Cela permet de chasser la pression et d’essayer de prendre du recul. Consultez un psychologue, un coach ou votre médecin traitant. Et surveillez votre niveau de stress grâce à notre test utilisé par le milieu médical.

Pensez à prendre du temps pour vous et restez positives dans n’importes quelles circonstances.

Derniers articles

";
Send this to a friend