Retour au blog

8 astuces pour chasser le stress au bureau, au travail

Le travail vous stresse-t-il ? Entre les réunions, les rendez-vous, les échéances et la lumière rouge qui clignote sur votre téléphone – en plus de votre liste interminable de choses à faire – tout cela peut être accablant. C’est le moment idéal pour commencer à gérer et à éliminer cette anxiété supplémentaire au travail.

Les conseils pour gérer le stress au travail

Selon l’article de Forbes intitulé 12 Ways to Eliminate Stress at Work, “Le professionnel moyen a entre 30 et 100 projets sur son bureau. Les travailleurs modernes sont interrompus sept fois par heure. Ils sont distraits jusqu’à 2,1 heures par jour.” Pas étonnant que nous soyons tous si stressés ! Pour vous aider à équilibrer tous ces engagements, voici quelques stratégies qui peuvent être bénéfiques.

·        1 – S’organiser

Prendre le temps d’organiser, de planifier et de coordonner votre journée avant qu’elle ne commence vous aidera à rester concentré et à établir des priorités. L’article de Forbes contient quelques recommandations sur cette tactique, notamment agir plutôt que réagir, ce qui signifie réaliser quels éléments sont sous votre contrôle et ceux qui ne le sont pas. Cette vérification rapide peut vous aider à créer une liste de choses à faire efficace et efficiente. Avec toutes les échéances concurrentes et les priorités qui changent rapidement, il est essentiel de hiérarchiser vos priorités. N’oubliez pas de toujours garder à l’esprit vos objectifs personnels, vos points forts et vos contributions stratégiques à l’organisation. En procédant ainsi, vous serez en mesure de trier vos tâches en vous concentrant sur les projets qui correspondent le mieux à ce que vous voulez faire dans le futur.

·        2 – Rechargez vos batteries

Il est important de prendre quelques minutes dans la journée pour se recharger en faisant de courtes pauses. Envisagez même de les programmer sur votre calendrier afin de maintenir cet engagement précieux pour améliorer votre bien-être. Il peut s’agir d’un geste aussi simple que de se lever pour s’étirer si vous êtes resté plusieurs heures devant l’ordinateur, de faire une petite promenade dans le bureau avec un collègue, ou même de prendre quelques respirations profondes. Bien que beaucoup d’entre nous ignorent ce prochain conseil, il est essentiel de souligner les avantages de prendre une pause déjeuner complète et de s’éloigner de son bureau si possible. Toutes ces activités simples peuvent vous aider à faire le vide dans votre esprit lorsqu’il tourne en rond, à recentrer votre attention et, finalement, à réduire le stress. Pour extérioriser la pression, avoir une balle anti stress est parfait! Cela vous permettra de vous détendre et ainsi prendre soin de vous. 

·        3 – Prenez soin de votre corps

Manger sainement, faire de l’exercice et dormir sont des outils qui non seulement favorisent une bonne santé, mais aident aussi à gérer le stress, tant sur le lieu de travail qu’en dehors. Il est essentiel de prendre soin de soi en comprenant et en identifiant ses points de pression et en apprenant à gérer l’anxiété de manière saine. Trouvez des en-cas sains qui vous permettront de tenir toute la journée lorsque vous manquez d’énergie.

Sharon Melnick, Ph.D., psychologue d’entreprise et auteure de Success Under Stress, affirme que “mal manger stresse votre organisme, et lorsque vous ne dormez pas bien, vous ne bénéficiez pas des effets rajeunissants”. Selon le CDC, on estime que 60 millions d’Américains ne dorment pas suffisamment, alors qu’il s’agit d’une période de récupération critique pour l’organisme. Si les pensées qui s’emballent vous empêchent de vous endormir ou si vous vous réveillez la nuit et n’arrivez pas à vous rendormir, Melnick suggère une simple astuce de respiration qui vous assommera rapidement. Couvrez votre narine droite et respirez par la gauche pendant trois à cinq minutes.

·        4 – Fixez des limites

Même si nous l’aimons parfois, la technologie peut être un puissant facteur de stress au travail et à la maison. Certaines études ont montré que, même si nous nous en défendons, le fait d’être multitâche peut en fait nous rendre moins productifs. Désactivez les notifications d’e-mail, chaque fois qu’un nouveau message est reçu lorsque vous n’êtes pas au bureau. Je sais que c’est difficile, mais en vous engageant dans cette pratique, vous pourrez vous concentrer sur la tâche à accomplir, plutôt que d’être distrait par chaque message qui vous parvient. Si vous répondez à des courriels à 1 heure du matin ou si vous prenez des appels à l’heure du dîner, cela ne vous affecte pas seulement vous, mais aussi votre temps personnel en famille. Fixez des limites pour vous-même. Communiquez-les à vos collègues, les résultats positifs pourraient vous surprendre.

·        5 – Tirez parti de votre système de soutien

Certaines personnes ont tendance à s’infliger du stress en essayant d’être la solution à tous les problèmes. Si cela vous semble familier, il est important de réaliser qu’il existe des ressources de soutien qui peuvent vous aider à gérer votre temps et votre stress. Toutes les entreprises devraient avoir mis en place un système d’avantages sociaux pour vous aider en cas de besoin, et il y a bien sûr d’autres personnes au sein de votre organisation qui peuvent vous aider à supporter un certain poids si vous le demandez gentiment. Pour les situations plus émotionnelles, vous pouvez compter sur votre conjoint ou sur d’autres membres de votre famille qui se soucient profondément de votre bien-être.

·     6 – Changez votre environnement de travail

Qui ne s’est jamais senti submergé par le stress dans l’environnement parfois hostile et bruyant que représente un open space. Cacophonie, distractions, manque d’intimité, intrusions dans notre espace personnel : cet environnement de travail peut vite devenir anxiogène. Travailler et essayer tant bien que mal de se concentrer avec en toile de fond un brouhaha continu peut fatiguer et exacerber votre nervosité. Si vous travaillez dans un environnement stressant, imaginez des solutions constructives. Demandez l’accord de vos supérieurs hiérarchiques, l’organisation d’une réunion pour débattre du bien fondé de la mise en place de certains dispositifs visant à améliorer le bien être professionnel (cloisons insonorisés, réagencement du bureau)

  • Optimisez votre espace de travail en vous cantonnant à la méthode des 5S.
  • Ajoutez votre touche personnelle à votre bureau pour le rendre moins impersonnel et vous l’approprier. Faites l’acquisition d’une plante. Apportez quelques objets décoratifs réconfortants. Pourquoi pas des photos de paysages relaxants ? Selon plusieurs études, les représentations de la nature nous aideraient à diminuer le stress.  
  • Pensez à un casque à réduction de bruit ou n’hésitez pas mettre vos écouteurs pour vous enfermer dans votre bulle et vous tenir éloignés du tumulte et de la vie bouillonnante du bureau. Certaines musiques, certains tempos nous permettraient en effet d’être plus productifs et de relâcher la pression.
  • Si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à modifier la disposition de votre bureau. Tournez vers une fenêtre afin de bénéficier d’une plus grande luminosité. La lumière naturel du jour qui inonde la pièce et qui est orientée en notre direction nous aide à mieux gérer notre stress et nos fluctuations d’humeur.

·     7 – Réduisez le stress au travail avec votre intelligence émotionnelle

Quand le stress monte d’un cran au travail, vous pouvez rester maitre de la situation en adoptant une certaine posture en cultivant votre intelligence émotionnelle. Elle désigne l’habileté à contrôler vos émotions en toute circonstance. Elle englobe les capacités communication, de médiation pour désamorcer les conflits, mieux gérer son stress et calmer les tensions sur le lieu de travail.

Diminuer son stress : les piliers de l’intelligence émotionnelle au travail.

L’intelligence émotionnelle reposer sur ces 4 dimensions fondamentales.

La conscience de soi. Reconnaitre ses torts, avoir conscience de ses propres émotions et de leurs répercussions pour guider nos choix.

Le contrôle de soi. Il fait référence à l’aptitude à canaliser ses émotions et comportements pour s’adapter aux changements.

La conscience sociale. L’intuition, pressentir ce qui peut se passer, cerner les émotions des autres, deviner leur ressentis et s’adapter.

La gestion des relations. Le pouvoir d’inspirer, influencer et d’engager le dialogue, d’ouvrir le débat de façon constructive.

Conscientisez votre stress. Identifiez et analysez vos réflexes comportementaux au stress. Relevez vos habitudes, et initiez vous à des techniques pour retrouver vos esprits et réprimer votre stress. La réduction du stress passe par la maitrise de sa respiration, de ses mouvements. Chacun répond de façon différente aux stimuli sensoriels. Il est donc nécessaire d’expérimenter diverses solutions alliant contrôle de la respiration, relâchement musculaire, étirements.

Ne rejetez pas votre expérience émotionnelle. Vos émotions exercent une influence sur vos pensées et vos actes. Quand le stress surgit subitement, il peut donner lieu à des coups de sang, des actions impulsives. Considérez l’évolution de votre stress comme un facteur déterminant dans les décisions que vous prenez à votre travail.

Décoder le non verbal, interpréter le langage corporel. Dans le contexte professionnel, surtout dans des contextes stressants ce que nous verbalisons et moins important que les signaux non verbaux que nous arborons, des gestes qui nous trahissent, des mimiques, le ton de la voix, la posture, les gestes. Le non verbal peut induire l’intérêt, la certitude, le désir de partage ou peut traduire de la confusion, de la défiance, du stress. Une bonne connaissance des indicateurs paralinguaux vous permettra de répondre de façon adéquate pour ne pas envenimer une situation et pour maitriser le niveau de stress global et éviter la surenchère.

Faire preuve d’humour, de légèreté une arme anti stress au bureau. Des éclats de rire, un coté facétieux, un ton un brin désopilant peuvent faire retomber le stress et détendre l’atmosphère pesante. Il fait évaluer quand la situation est propice, le bon timing pour dégoupiller l’arme de la plaisanterie, elle est parfois utile à la fin d’une réunion stressante pour se défaire des tensions accumulées et finir sur une note positive : un clap de fin qui fera éclater la bulle du stress.

Dénouer les conflits de façon pacifique. Résoudre les conflits en restant constructif et en laissant sa rancœur restaurera la confiance entre les collaborateurs, et réduira le stress et les tensions sur le lieu de travail. Quand vous appréhendez une situation intense sur le plan émotionnel, veillez à rester focus sur le présent. Ne laissez pas vos ressentiments et votre passif entrer en conflit avec vos émotions. Si la situation semble sans issue et inextricable, choisissez la voie de la sagesse. Mettez un terme à la discussion malgré votre profond désaccord et votre désir ardent d’avoir le dernier mot. N’ajoutez pas d’huile sur le feu.

·     8 – Réduire le stress au travail en changeant ses habitudes

Ne cédez pas à l’appel du perfectionnisme. Carriériste, ambitieux, vous avez les dents longues, le culte de la perfection est générateur d’un stress superflu. En vous fixant des objectifs trop ambitieux, vous vous tirez une balle de le pied,, vous vous placez en position d’échec.

Rectifier le tir. Vous êtes un retardataire, avancez votre montre. Votre bureau est en pagaille sans dessus dessous ? rangez le, dressez une liste de vos mauvaises habitudes, de vos petits défauts qui pourraient avoir leur part de responsabilité dans le stress que vous ressentez au travail. Sachez que le naturel revient parfois au galop et que certains traits de caractère font partie intégrante de votre personnalité, ne cherchez pas à amorcer une métamorphose mais à améliorer certains points.

Ne cultivez pas vos pensées inutiles.  En état de stress, on voit souvent le verre à moitié vide. Si vous ne voyez qu’une face sombre, vous allez rapidement vous priver de toute énergie et motivation. Pas besoin d’être un doux rêveur, un utopiste. Sans tomber dans le cliché des contes de fées, apprenez à cultiver vos pensées positives. Reconnaissez votre valeur, vos qualités sur votre travail, félicitez-vous.

Derniers articles