Retour au blog

Stress retour au travail, retour de vacances : mieux vivre la rentrée

Après quelques jours, quelques semaines d’interruption, de farniente, vous devez reprendre le chemin stressant du travail. Vous avez relâché toute la pression, avez levé le pied et le retour au travail vous angoisse, vous fait peur ? Pendant cette pause, vous avez laissé de coté tous vos problèmes professionnels, avez fait le vide. Vous craignez ainsi de voir ressurgir vos inquiétudes dès lors que vous aurez retrouvé votre poste. La rentrée n’est pas une partie de plaisir. Il faut généralement se retrousser les manches et reprendre son rythme. Pas toujours évident de retrouver son entrain, sa motivation en revenant de congés. La reprise est souvent anxiogène pour la vaste majorité des Français. Comment gérer le stress de la rentrée ?

Boite mail qui déborde, dossiers qui s’amoncellent, le retour au bureau s’accompagne souvent d’une profusion d’informations, de demandes qui peuvent mettre vos nerfs à rude épreuves ! Le retour au rythme effréné du travail peut déclencher de la tension, de l’angoisse, un stress intense. Le problème n’est pas le congé, mais la manière dont on l’appréhende. Pour profiter d’un séjour agréable, régénérer son corps, se ressourcer et reprendre en douceur il faut entreprendre une transition sans accroc. Le secret réside dans le conditionnement mental, dans l’anticipation.

Une histoire de rythme

Les congés sont revigorants, mais le retour à la réalité avec le retour au bureau peut s’avérer fracassant et abrupt. Le jour du retour au travail, on constate une hausse des accidents de la route sur les trajets domicile-travail, un pic d’infarctus et de tentatives de suicide. Plus les vacances durent, plus la reprise est anxiogène selon Patrick Lemoine médecin spécialiste de la chronobiologie. La rentrée après les vacances d’été est la plus perturbante d’un point de vue physiologique. Durant la période estivale, nos organismes se calent sur l’heure d’été avec pas moins de 2 h de décalage par rapport au soleil. Repas tardif, grasse matinée… Quand sonne l’heure du retour au travail, la reprise peut être brutale car on doit se remettre à l’heure solaire pour retrouver un rythme adéquat. C’est comme si on accusait le coup d’un décalage horaire de 4 h. Quand on subit une avance de phase (on se réveille plus tout que pendant nos congés) notre stress a tendance à être plus prégnant. Au contraire, se lever plus tard n’est pas forcément bénéfique car un retard de phase peut influer sur notre humeur. Les personnes matinales sont souvent moins chrono flexibles et pâtissent plus de ces changements de rythme.

Retour au travail : les vacances d’été expose davantage au stress

Un autre facteur météorologique peut également expliquer le stress post-vacances. Tandis que la période printanière est annonciatrice de l’arrivée des beaux jours, l’éclosion de la nature, l’été est synonyme de fin, de déclin. L’homme est une espèce héliophile (besoin de lumière). C’est pour cette raison que la très grande majorité d’entre affectionne la période estivale. Quand l’automne point le bout de son nez exemple, nombreux sont ceux a être sujets à la dépression saisonnière de la sensibilité accrue à la lumière. De ce fait, la fin des “grandes” vacances va généralement de pair avec l’angoisse par anticipation de l’arrivée de la saison où les jours sont écourtés et où le froid revient en force.

En amont de votre départ en congés

Je prépare mon départ, je l’organise

Avant de partir en vacances, briefez vos collègues. Transférez les informations nécessaires sur les dossiers en cours, l’emplacement des fichiers, les coordonnées pour gérer les urgences. Si vous le pouvez, déléguez certaines taches et désignez une personne qui gérera votre intendance ! Si vous fournissez des infos, envisagez des scénarios, des hypothèses et essayez de parer à toute éventualité, vous soignerez votre départ. Ainsi à votre retour, vous éviterez des sollicitations ou des mails inutiles. On se chargera alors de vous faire la transmission sans vous abreuver de demandes.

Sevrage numérique total ou partial pendant les vacances

Pendant vos vacances, entamez un sevrage numérique (plus facile à dire qu’à faire). Chez certaines personnes la déconnexion peut être source d’angoisse, de stress. En effet ne pas consulter sa boite mail, trier ses mails au fur et à mesure entrainera une surcharge de travail à votre retour. Une boite saturée peut vite donner des sueurs froides. Nous vous conseillons de désactiver vos notifications. S’il vous est impossible de vous couper de votre travail, cantonnez vous à des horaires précis. Par ex : 15 mins le matin et le soir pour faire le point et vous rassurer. Ainsi, vous garderez un œil sur vos responsabilités professionnelles sans laisser votre travail prendre le pas sur vos vacances.

Solutions pour réduire le stress au moment de reprendre le travail

Alléger son emploi du temps lors de reprise du travail

Vous allez rentrer de vacances ? Pour éviter le stress du retour, allez y crescendo. Inutile de surcharger la 1ère semaine de travail, optez pour une montée en charge progressive. Ne programmez pas de réunions, de visios les 1er jours et évitez de vous lancer dans des chantiers, des projets pharaoniques trop ambitieux. Vous avez besoin de temps pour vous réadapter et retrouver votre rythme, vous remettre dans le bain. Ne tentez pas par tous les moyens de rattraper le retard que vous avez accusé. En effet, vouloir mettre les bouchées doubles et tout donner consumera votre énergie.

Prendre le temps de discuter avec ses collègues quand vous reprenez le travail

Ne planifiez rien le jour de votre rentrée, consacrez cette journée à échanger avec vos collègues, à faire du tri. Octroyez vous une bonne pause déjeuner pour glaner toutes les informations que vous avez manquées durant votre absence et connaitre les tenants et les aboutissants de certains évènements. Vous gagnerez en efficacité grâce à toutes les informations récoltées. Les échanges avec vos collègues et vos supérieurs vous permettront de renforcer la cohésion, l’esprit d’équipe et de prendre la température. Pour chasser le stress, être motivé, vous avez besoin d’être enjoué, d’avoir le cœur à l’ouvrage. Pour baigner dans cet état d’esprit positif, les relations entre collègues sont primordiales. Renforcez la cohésion, l’esprit d’équipe, cultivez les moments privilégiés avec eux : pauses café, pause déjeuner pour sortir du cadre professionnel.

Prioriser son travail les premiers jours

Inutile de vouloir rattraper tout votre arriéré d’emails dès le premier jour. Votre challenge post vacances va consister à hiérarchiser vos priorités pros. Pour atteindre cet objectif, questionnez vous sur le degré d’urgence de chaque mission à accomplir. Ne soyez pas alarmiste, évaluez la nécessité d’intervenir soit le 1er jour, soit la 1ère semaine. Si un dossier peut encore attendre quelques jours, reportez le à la semaine suivante.

Se fixer des mini objectifs pour la rentrée

Quand on reprend le travail, on a tendance à vouloir prendre de bonnes résolutions professionnelles, à repartir du bon pied. Pour que ces dernières riment avec efficacité, qu’elles se concrétisent, elles doivent être atteignables. Les objectifs démesurés vous procureront stress et angoisse et seront sources de frustration du stress. Célébrez vos petites victoires et fixez vous des petits objectifs, même si ils vous semblent insignifiants ou d’une facilité déconcertante, leur réalisation vous rendra fiers et vous comblera de joie. Vous voilà parés pour réussir votre rentrée !

Retrouver un rythme de sommeil régulier pour le retour au travail

Resynchronisez votre horloge interne pour bien dormir et vous réveiller en pleine forme. Pendant les vacances on prend énormément de libertés avec son sommeil. On fait quelques entorses aux bonnes habitudes et notre rythme est légèrement décousu. On se lève et se couche à heures non régulières, on abuse de la grasse matinée, on veille tard le soir. Par conséquent se lever aux aurores et se coucher tôt du jour au lendemain pour reprendre le travail peut se traduire par une nuit blanche ou un sommeil écourté. Résultat : le matin vous êtes épuisés et plus sensibles au stress, vous angoissez à l’idée de ne pas être performant.


Dans un premier temps, essayez de vous coucher à heure fixe et de mettre votre réveil plus tôt à la même heure 3 jours avant de reprendre le travail pour vous habituer et reprendre un rythme normal. Le petit + : Régulez votre rythme et vos cycles du sommeil avec un spray à la mélatonine. Si vous mettez du temps à vous endormir, avec ce spray sommeil vous parviendrez à avancer et accélérer votre endormissement qui peut être retardé en raison d’une faible sécrétion de mélatonine. En effet, en changeant vos habitudes, votre production de mélatonine peut devenir irrégulière et causer des troubles du sommeil.

Une lampe de luminothérapie pour faire le plein de vitamine D pour la rentrée

Stress, angoisse, blues du retour de congés ? Si vous vous apprêtez à retourner au travail en hiver ou en automne, votre moral peut être en berne et il peut entamer votre motivation. Moins dynamique, amorphes, vous pouvez stresser à l’idée de ne pas être assez efficace et de faire preuve de négligences. Investissez alors dans un dispositif de luminothérapie pour éviter le spleen et garder votre optimisme et votre esprit positif pour mieux affronter les affres du stress. Ce bain de lumière influera sur votre humeur, et permettra donc de réguler votre horloge interne. En effet, en vous exposant à la lumière le matin, vous favoriserez la synthèse de la mélatonine le soir, hormone du sommeil qui facilitera votre endormissement. Un sommeil de qualité apaisera votre nervosité, et vous rendra moins vulnérables face au stress.

Pratiquer les TCC contre le stress du retour au travail

Pour juguler le stress lié à la rentrée, les thérapies cognitives et comportementales (TCC) peuvent vous apporter un soutien réconfortant et vous aider à sortir la tête de l’eau « La plus évidente contre les angoisses du retour est la cohérence cardiaque, une technique dont sont friands les thérapeutes. Elle consiste à décélérer sa respiration, entrainant ainsi un ralentissement de votre rythme cardiaque et par conséquence une réduction du flot de vos pensées négatives. Le yoga, la méditation, la sophrologie, l’hypnose sont d’autres solutions redoutables pour retrouver sérénité et bien-être pour reprendre le travail.

Limiter les sources de caféine pour la reprise

La caféine peut amplifier le stress ressenti car elle entraine la libération de cortisol, l’hormone du stress. Le rendez-vous à la machine est café est incontournable au retour de vacances pour raconter vos péripéties et prendre un shot d’énergie. Toutefois, l’abus de café peut troubler votre sommeil, car les effets excitants de la caféine se cumulent. En effet, si vous buvez 3 cafés le matin, vous en ressentirez les effets jusqu’en fin de journée. Alors, en cas d’angoisses, modérez votre consommation tout comme l’alcool et le tabac.

Reprendre à mi semaine et s’accorder quelques jours à la maison

Reprenez le travail le mercredi, et non le lundi. Evitez de retourner au travail le lendemain de votre retour de vacances. Psychologiquement, le choc est moins rude à encaisser et la reprise est moins violente. Ainsi, vous êtes déjà dans la projection du weekend, et la rentrée est plus positive. Ne planifiez pas votre retour le dimanche précédant la rentrée. Vous avez besoin de souffler, de décompresser de vous remettre de vos émotions, de vous reposer surtout si vous êtes partis en vacances loin de chez vous. L’idéal est donc de prévoir 2 à 3 jours d’atterrissage en douceur.

Réserver ses congés pour les prochaines vacances

Blues de la rentrée, vous trainez des pieds pour reprendre le chemin du travail ? Afin de vous remotiver, vous avez besoin de vous fixer une nouvelle échéance. Il ne s’agit d’ailleurs pas nécessairement de longues vacances. Commencez déjà par concocter un programme pour votre prochain week-end par exemple ! Cette perspective réjouissante vous aidera à vous projeter, et à positiver plutôt que de ruminer et de vous lamenter toute la semaine. Ce programme sera en quelque sorte votre récompense. Dites vous qu’après une semaine stressante et bien remplie vous mériterez cette fin de semaine palpitante.

Derniers articles

";
Send this to a friend